REAVIE

Réavie sur fond de crise financière

Par - Publié le

,

,

Lors de cette manifestation organisée par L'Argus de l'assurance, Denis Kessler a confirmé que la crise conduirait à un renchérissement de la couverture en réassurance.

Réavie, le 19ème rendez-vous international des assureurs vie et de personnes, qui s'est tenu à Cannes du 8 au 10 octobre, a réuni plus de 500 participants.


Lors de cette manifestation organisée par L'Argus de l'assurance, les ateliers consacrés aux échanges dématérialisés, aux contrôles des arrêts de travail, à la couverture du risque de longévité ou encore aux harmonisations en prévoyance et frais de santé, ont fait le plein.

La traditionnelle conférence plénière de ce matin affichait également complet pour entendre l'analyse de Denis Kessler sur la crise financière. Si le PDG de Scor date précisément le début de cette crise au 8 aout 2007, avec la fermeture d'un fonds monétaire par BNP Paribas, son origine remonte à 2001, et à la politique monétaire « très accommodante » menée par Alan Geenspan après les attentats du World Trade Center. Cela dit, Denis Kessler maintient qu'il « n'y a pas de risque de contagion » pour l'assurance, même si elle en subit les effets via la dépréciation des actifs.

Dans ce contexte, le PDG de Scor a mis en avant la prudence de sa gestion qui lui a permis d'accumuler 3,1 milliards d'euros de cash et a confirmé les tensions sur le marché de la réassurance, avec une demande en progression et une offre à la baisse. Le coût du capital s'envole et s'apparente « au prix de l'eau dans le désert ». Bref, comme le soulignait le PDG de Munich Re la semaine dernière, les grands réassureurs ne redoutent pas la crise, bien au contraire.
François Limoge
 

Suivez  les actualités de la 24ème édition du Congrès international des assureurs vie et de personnes 



Effectuer une autre recherche

Rechercher