Assurance maladie : forte progression des soins de ville en janvier

Par - Publié le

Les statistiques mensuelles de l’Assurance maladie indiquent une hausse de +4,9% des dépenses de soins de ville en janvier 2018.

Avec une progression de + 4,9 % par rapport à janvier 2017, les dépenses de soins de ville enregistrent un bond qui n’est pas lié qu’aux traditionnelles épidémies hivernales. Dans son communiqué mensuel sur l’évolution des dépenses, l’Assurance maladie précise que « cette forte évolution résulte de la mise en place de la nouvelle convention médicale à partir de mai 2017, portant notamment le tarif de la consultation de 23 à 25 euros ». Dans le détail, entre les mois de janvier 2017 et janvier 2018, les remboursements des soins de généralistes ont augmenté de 7,6%, ceux de soins spécialisés progressent de 5,5%.

Mesurée sur douze mois, l’évolution globale est de 3,6%. Elle est 3,7% pour les soins de généralistes et 3,8% pour ceux de spécialistes.

Des progressions contrastées

La plupart des autres postes de dépenses affichent des progressions contrastées, liées dans certains cas à des revalorisations tarifaires. Ainsi, les remboursements de soins dentaires augmentent de 0,9 % en janvier et de 2,1% sur douze mois. Les remboursements de soins d'auxiliaires médicaux progressent de 3,9% par rapport au mois de janvier 2017 (4,3% sur douze mois). Au sein de ce poste, les soins de masso-kinésithérapie progressent de 1,0% (3,6% sur un an). Les soins des infirmiers évoluent, quant à eux, de 6,7% (4,7% sur douze mois). Par rapport au mois de janvier de l'année précédente, les remboursements d'analyses médicales évoluent de 7,6%, conséquence des baisses de tarifs instaurées mi-novembre 2016 et relevées au 1er janvier 2017 (2,3% sur douze mois).

Alors que ces progressions peuvent paraitre importantes au regard de l’Ondam - l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) voté par le Parlement dans le cadre de la Loi de financement de la sécurité sociale – fixé à 2,3% pour 2018, l’Assurance maladie précise que ses statistiques ne permettent un suivi de cet objectif, notamment pour des raisons de différence de périmètre.



Effectuer une autre recherche

Rechercher