Complémentaire santé : tendances contrastées sur l’ACS et la CMU-C

Par - Publié le

,

,

,

Le nombre de bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) est en légère diminution sur les premiers mois de l’année 2017, au contraire de ceux de l’aide à la complémentaire santé (ACS).


Xavier BUAILLON / Wikimedia Commons

Le fonds de financement de la couverture maladie universelle (Fonds CMU) a publié les chiffrages des bénéficiaires de l’ACS et de la CMU-C, données arrêtées à fin juillet 2017 dans sa lettre trimestrielle « Références ».

Une baisse de 1% du nombre de bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) est constatée par rapport au mois de juillet 2016, nombre estimé à 5,455 millions tous régimes confondus.

Le régime général explique cette baisse à lui seul (-1,7%, avec 4,842 millions de bénéficiaires), là où les autres régimes sont orientés à la hausse (+6,7% pour le RSI / Régime social des indépendants, +2,4% pour le régime agricole et +4,5% pour les autres régimes). Le Fonds CMU lie cette légère diminution à la baisse du nombre de demandeurs d’emplois (avec un décalage d’un an) et du nombre d’allocataires du revenu social d’activité (RSA).

Progression régulière de l'ACS

Le nombre de bénéficiaires de l’aide à la complémentaire santé (ACS) poursuit, de son côté, sa progression. 1,52 million de personnes ont ainsi reçu une attestation ACS sur les 12 derniers mois, soit une hausse de 7,3% par rapport aux 12 mois précédents (et +6,7% sur la base des sept premiers mois de l’année calendaire).

Le nombre de personnes couvertes par un contrat ACS s’élève de son côté à 1 165 679 à fin juillet 2017, soit une hausse de 8,8% par rapport à juillet 2016. Une tendance haussière plus marquée qui s’explique, essentiellement, par une progression du taux d’utilisation de ces attestations, désormais de 77,3%.



Effectuer une autre recherche

Rechercher