Assurance collective santé

Contrats responsables : passe d’armes entre la ministre de la Santé et le Figaro

Par - Publié le

,

,

,

Les services de Marisol Touraine ont réagi à une enquête du « Figaro » sur les effets des contrats responsables, notamment vis-à-vis des restes à charge des patients.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a réagi à une enquête du Figaro démontrant certains effets pervers de la réforme des contrats responsables.
La ministre de la Santé Marisol Touraine a réagi à une enquête du Figaro démontrant certains effets pervers de la réforme des contrats responsables.
Ministère des Affaires sociales et de la Santé

Prise de bec inattendue en cette période de fin de vacances. Une enquête du « Figaro » sur les effets des nouveaux contrats responsables, applicables depuis le 1er avril 2015, a en effet fait réagir le ministère de la Santé.

L’enquête, signée de notre confrère Guillaume Guichard (lien abonné), se base notamment sur les calculs du courtier Gerep pour illustrer la hausse des restes à charge pour les patients depuis l’entrée en vigueur de cette réforme des contrats responsables – qui n’est d’ailleurs pas encore totalement appliquée, période transitoire oblige.

«Les pédiatres, gynécologues ou chirurgiens aux honoraires libres (secteur 2) n'ont pourtant pas augmenté leurs tarifs de consultation. Non, ce sont les complémentaires santé qui remboursent beaucoup moins bien qu'auparavant» note le quotidien, la réforme imposant de nouveaux plafonds de remboursement quant aux dépassements d’honoraires.

Argumentaire ministériel hors sujet ?

Un argumentaire repris par de nombreux organes de presse… et qui a amené une réaction de la ministre de la Santé Marisol Touraine. «Contrairement à certains propos de presse, la prise en charge des Français en matière de santé s’est améliorée» introduit ce long communiqué, listant par ailleurs quatre arguments ayant pour but de contredire les résultats de l'enquête visée.

Augmentation de la part des dépenses de santé prises en charge par la Sécurité sociale, baisse des dépassements d’honoraires, objectifs de la réforme des contrats responsables  et limitation de l’escalade tarifaire : un déroulé que le « Figaro », dans une réponse à la ministre, juge en partie hors sujet.


1 réaction

babpub | 18/08/2016 - 22H45

Le contrat responsable est une escroquerie pour les salariés et une manne pour les mutuelles.L'analyse du Figaro est la bonne...

Signaler un abus |  CITER


Effectuer une autre recherche

Rechercher