Economie sociale et solidaire : Benoît Hamon reçoit le soutien de François Hollande

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Attaqué par les organisations patronales, le ministre chargé de l’Economie sociale et solidaire (ESS), Benoît Hamon, a indiqué avoir reçu le soutien «complet» du président de la République jeudi dernier, à l’occasion d’une réunion travail à l’Elysée sur le projet de loi ESS.

François Hollande soutient le projet de loi ESS de Benoît Hamon.
François Hollande soutient le projet de loi ESS de Benoît Hamon.

«C’est sa loi que je mets en œuvre, celle qu’il a voulue, désirée», a déclaré le ministre à l’issue de cette réunion entre François Hollande et des entrepreneurs du secteur. Et de rappeler que le développement de l’économie sociale et solidaire, qui pèse 10% du PIB et 2,35 millions de salariés, était «un engagement fort du président de la République pendant sa campagne».

Le Medef opposé au devoir d'information sur la transmission d'entreprises

Cette déclaration intervient alors que le projet de loi cadre doit être examiné en séance publique au Sénat à partir du mercredi 6 novembre. Parmi les mesures phares du texte, la disposition sur la transmission d’entreprises a suscité l’ire du Medef. Elle prévoit, pour les entreprises de moins de 50 salariés, un devoir d’information de ces derniers, au moins deux mois à l’avance de tout projet de cession, afin de leur permettre de déposer une offre de reprise. Le patronat redoute une source de blocages dans ces processus de cession.

«Il est regrettable que le Medef soit souvent le syndicat qui dit non», avait déclaré Benoît Hamon lors du lancement du mois de l’économie sociale et solidaire, le 24 octobre.



Effectuer une autre recherche

Rechercher