precedent Suivant La Fédération française de l’assurance (FFA) est opérationnelle 7 / 7

Fédération française de l’assurance : la maison commune est en marche

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Au terme d’un processus de rapprochement amorcé dès 2014, la Fédération française de l’assurance, qui réunit la FFSA et la Gema dans un même ensemble, est officiellement opérationnelle. Une maison commune qui a vocation à faire parler d’une seule voix les trois sensibilités : sociétés anonymes, mutuelles d’assurance et bancassureurs.

Comme le précise Bernard Spitz, l’ambition de la FFA est de « fédérer »  pour «  rechercher et arrêter des positions communes et les porter auprès des interlocuteurs de la profession »
Comme le précise Bernard Spitz, l’ambition de la FFA est de « fédérer » pour « rechercher et arrêter des positions communes et les porter auprès des interlocuteurs de la profession »

« C'était impossible, c'était nécessaire, c'est fait ». Ces mots du Général de Gaulle tenus lors de la signature du traité de l’Elysée avec l’Allemagne ont été repris, ce vendredi 8 juillet, par Bernard Spitz, président de la FFA à l’occasion de l’installation officielle de la Fédération française de l’assurance (FFA), la maison commune de l’assurance née du rapprochement entre la FFSA et le Gema. Cette nouvelle structure a vocation à se positionner en tant que « porte-parole de référence de la profession auprès des interlocuteurs publics, privés, ou associatifs en France comme à l’international. »

Deux ans de chantier

Point d’aboutissement d’un chantier amorcé deux ans auparavant, sous l’impulsion conjointe de Pascal Demurger, successeur de Gérard Andreck à la tête du Gema et de Bernard Spitz, sitôt réélu à la présidence de la FFSA, la fédération unique concentre désormais sous une même bannière près de 280 adhérents représentant 99% du marché français de l’assurance, soit le deuxième au niveau européen derrière le Royaume-Uni. Et ce, dans leur grande diversité, qu’ils s’agissent de sociétés anonymes (dont les réassureurs), de mutualistes ou encore de bancassureurs. La FFA est un « nom bref, simple, explicite. Il résume vingt-sept ans d’efforts de la FFSA et du Gema pour parvenir à une représentation unifiée de l’ensemble des entreprises d’assurance et de réassurance du secteur », souligne Bernard Spitz, président de la FFA élu pour un mandat de trois ans.

Une nouvelle équipe dirigeante

Outre un président, la FFA dispose de nouvelles instances représentatives. Réuni ce vendredi, son conseil exécutif, composé de 23 membres, a désigné, pour trois ans, ses trois vice-présidents. Il s’agit de :

- Pascal Demurger, président de l’Association des assureurs mutualistes (AAM) et directeur général du groupe Maif.

- Jacques Richier, PDG d’Allianz France, par ailleurs président de la Fédération française des sociétés anonymes d’assurance (FFSAA).

- Pierre de Villeneuve, président exécutif de BNP Paribas Cardif et président du Groupement français des bancassureurs. 

Cette organisation politique est complétée par une direction incarnée par deux délégués généraux : Arnaud Chneiweiss pilotera les pôles assurances de dommages et de responsabilités, assurances de personnes, économie, études et statistiques tandis que Philippe Poiget, hérite de l’international, abandonne le tronc économie, études et statistiques et hérite des affaires sociales et du volet « juridique, fiscal et consommation ».

Rassembler sans se ressembler

C’est l’un des défis auxquels la nouvelle maison commune de l’assurance devra se livrer dans les semaines à venir. Comme le précise Bernard Spitz, l’ambition de la FFA est de « fédérer »  pour «  rechercher et arrêter des positions communes et les porter auprès des interlocuteurs de la profession ». Une position partagée par Pascal Demurger pour qui « se rassembler ne veut pas dire se ressembler ».

D'autant que des sujets communs existent déjà au-delà des aspects réglementaires (Solvabilité 2, IDD, PRIIPS…) : « Nous voulons développer la relation avec les consommateurs.  La démarche de la FFA est d’assumer cette relation, c’est une exigence du monde moderne », ajoute Bernard Spitz.

La disparition du Gema est actée

Conséquence directe de la mise en œuvre opérationnelle de la FFA, le Gema acte de fait sa disparition. Ses membres se sont réunis le 29 juin dernier à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire, laquelle a acté la dissolution du syndicat professionnel. Au sein de la FFA, les assureurs mutualistes continueront d’exprimer leurs sensibilités via l’Association des assureurs mutualistes (AAM). Fruit de « l’aboutissement d’une volonté » et d’une « nécessité qui dépassait ses promoteurs »,  la création de la FFA ne marque pas le « renoncement du mutualisme » a tenu à rappeler Pascal Demurger.

Nouvelle main tendue à la FNMF

Quant à la question d’un éventuel ralliement de la FNMF, sujet remis sur le devant de la scène avec l’élection de Thierry Beaudet à sa présidence le 23 juin dernier, la FFA veut clairement se laisser du temps : « La question du rythme est centrale. Nous devons faire les choses dans le bon ordre en commençant par des formes de coopérations renforcées sur le cœur du sujet. Il faut faire les choses dans le bon ordre compte-tenu de sensibilités légitimes », souligne Pascal Demurger.


precedent Suivant La Fédération française de l’assurance (FFA) est opérationnelle 7 / 7

Jacques Richier

Jacques Richier

Président-directeur général d'Allianz France et président d'Allianz Partners

Jacques Richier est né le 12 février 1955. Diplôme d’études approfondies en physique. Diplôme d'ingénieur de l’Institut national des Sciences appliquées (INSA) de [...]

Lire la suite
Bernard Spitz

Bernard Spitz

Président de la Fédération Française de l'Assurance (FFA)

Bernard Spitz est né en 1959 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). 1983 : diplôme en finance de l'ESSEC Business School. 1984 : diplôme en service public de Sciences Po. 1986 : diplôme de [...]

Lire la suite
Arnaud Chneiweiss

Arnaud Chneiweiss

Délégué général de la Fédération française de l'assurance (FFA)

Arnaud Chneiweiss est né le 28 juillet 1966 à Neuilly-sur-Seine.   Études au lycée Branly à Nogent-sur-Marne. 1984 -87 : Diplômé de  l'Institut d'études politiques (IEP) [...]

Lire la suite
Thierry Beaudet

Thierry Beaudet

Président de la Mutuelle Générale de l’Education Nationale (MGEN) et président de la Fédération nationale de la Mutualité Française

Thierry Beaudet est né le 21 avril 1962 à Domfront. Thierry Beaudet a d'abord rempli différentes fonctions au sein de la MGEN, Depuis 2009 : président de la Mutuelle Générale de [...]

Lire la suite
Pascal Demurger

Pascal Demurger

Directeur général du groupe Maif et président de l'Association des assureurs mutualistes (AAM)

Pascal Demurger est né le 15 octobre 1964, à Thizy.   1993-96 : études de droit à l’École nationale d’administration (ENA). Magistrat à la Chambre Régionale des comptes [...]

Lire la suite
Pierre De Villeneuve

Pierre De Villeneuve

Président exécutif de BNP Paribas Cardif

1972 : diplôme de l'Institut de science financière et d'assurances (ISFA) de Lyon. 1973-92 : différentes fonctions au sein de Cardif. 1992-2004 : directeur général de Cardif Assurance Vie. 2002-05 [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher