La transparence en ligne

Par - Publié le

,

,

Jusqu'à présent, lorsqu'on tapait « Unocam » dans un moteur de recherche du Web, le premier résultat était une page Wikipédia, suivie de références institutionnelles ou issues de la presse économique et spécialisée. Mi-octobre, l'Union nationale des organismes d'assurance maladie complémentaire, l'association qui représente toutes les familles de la branche auprès des pouvoirs publics, aura son site Internet. L'un des objectifs est de porter à la connaissance du grand public le fruit de ses travaux sur la lisibilité des garanties - et non des contrats, l'Unocam tenant à cette subtile nuance.

 

Glossaire et conseils

Les travaux engagés en la matière viennent en effet d'aboutir avec l'élaboration de trois documents, dont deux destinés au grand public, un glossaire et un recueil de conseils intitulé « Bien comprendre et bien choisir sa complémentaire santé ». Tout début octobre, il ne subsistait plus que quelques « réglages » à opérer, notamment des précisions à apporter sur certaines définitions à la demande de la Caisse nationale d'assurance maladie.

Le Web ne sera pas le seul média : ces documents seront aussi à la disposition des organismes complémentaires, qui pourront les diffuser à leur guise.



Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous