Le nombre de morts sur les routes en baisse au mois de janvier

Par - Publié le

,

Selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 235 personnes sont décédées en métropole en janvier 2018, soit 20 de moins qu'en janvier 2017  (-7,8%).

Alors que le gouvernement vient d’annoncer un nouveau plan d’action en faveur de la sécurité routière, l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) publie des chiffres encourageants pour le mois de janvier.

Selon ses estimations provisoires, en métropole, 235 personnes sont décédées en janvier 2018, soit 20 de moins qu'en janvier 2017  (-7,8%). Le nombre d'accidents corporels est également en baisse, à 4161 contre 4420 en janvier 2017, soit 259 accidents corporels de moins (-5,9%) ; 5 100 personnes ont été blessées en janvier 2018 contre 5 418 en janvier 2017, soit 318 de moins (-5,9%) ; 1 779 personnes ont dû être hospitalisées plus de 24 heures contre 1 808 en janvier 2017, soit  29 personnes de moins (-1,6%). Selon l'ONISR, 16 personnes ont perdu la vie sur les routes des Outre-mer en janvier 2018, soit 7 de moins qu'en janvier 2017.


Pourquoi baisser la limitation de vitesse ?

Réagissant à ces chiffres, l’association « 40 millions d’automobilistes » s’interroge donc :  « Pourquoi abaisser la limitation de vitesse à 80 km/h ? Incontestablement, cela ne sert à rien. » L’association est vent debout contre cette mesure d’abaissement de la vitesse sur les routes secondaires, annoncée le 9 janvier dernier par le Premier Ministre, et qui fait également grincer des dents un certain nombre de parlementaires. Le ministère de l’Intérieur a lancé le 17 février une grande campagne de communication dans la presse afin de convaincre des vertus de la limitation de vitesse.



Effectuer une autre recherche

Rechercher