Le statut de mutuelle européenne au coeur des débats à l'Amice

Par - Publié le

,

,

,

,

,

L'association européenne des assureurs mutuels et coopératifs (Amice) a, de nouveau, débattu lors du congrès biennal de Gdansk qui se tient jusqu'au 8 juin, de l’adoption d’un statut commun devant Bruxelles. L’idée serait d’obtenir une reconnaissance au plus haut niveau des Vingt-Sept, qui faciliterait leur partenariat avec d’autres sociétés européennes et graverait dans le marbre leur gouvernance spécifique.

Invitée à la tribune, la députée européenne, Pervenche Berès, a répété son souhait de voir ce dossier, engagé depuis 1993, aboutir au plus vite. «Si on veut être sûr que la réalité européenne des mutuelles soit bien comprise, il faut que son statut soit reconnu », a plaidé la présidente de la commission de l’Emploi et des Affaires sociales au Parlement européen.

Le dossier devrait avancer le 20 juin prochain avec l’audition de l’Association internationale de la mutualité (AIM), de l’Amice et de la Macif devant sa commission. Convaincue du modèle de ce pan de l’économie sociale et solidaire, Pervenche Berès assure, en marge de la conférence, « qu’il faut préserver ce système car il est menacé ». De son coté, l’Amice travaille toujours à parler d’une seule voix sur ce sujet, qui ne fait pas tout à fait l’unanimité, les Allemands préférant rester en retrait sur cette question.



Effectuer une autre recherche

Rechercher