L'article que vous souhaitez consulter est en accès réservé

Médiator : Servier et l’État devant la Justice

Publié le 10 septembre 2015 à 17h 37 par Jérôme Speroni

Six ans après l’interdiction de mise sur le marché du Médiator, la Justice est saisie sous plusieurs angles. Au civil, le laboratoire Servier sera attrait notamment pour voir reconnaître le préjudice d’anxiété supporté par les victimes qui ont pris le médicament. Devant le juge administratif, c’est l’Etat qui doit aussi répondre de son échec à exercer sa mission de pharmacovigilance.

La Cour administrative d'appel de Paris condamne l'Etat français pour faute, dans l'affaire du Médiator, liée à ses manquements à sa mission de pharmacovigilance.
La Cour administrative d'appel de Paris condamne l'Etat français pour faute, dans l'affaire du Médiator, liée à ses manquements à sa mission de pharmacovigilance.
Maître Martine Verdier , défenseur des victimes du Médiator , qui plaide le 10 septembre 2015 contre le laboratoire Servier a déclaré à L’Argus de l’assurance  : «  Servier en adoptant une stratégie judiciaire déloyale, échappe aux condamnations depuis 6 ans. Aujourd’hui je peux enfin plaider la […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L'Argus de l'assurance, vous accédez à :

  • Toute l'actualité des compagnies, mutuelles, IP et réseaux de distribution
  • 15 classements exclusifs et des indicateurs de marché
  • Plus de 400 analyses de jurisprudence pour saisir immédiatement les impacts des nouvelles réglementations
  • Une sélection d'analyses produits décryptées et commentées
Déjà abonné ?Connectez-vous Pas encore abonné ?Abonnez-vous

Effectuer une autre recherche

Rechercher