Taux bas, cyber risques : les principales menaces pour la stabilité du système financier européen

Par - Publié le

,

,

Les autorités de surveillance des assurances, des banques et des marchés ont rendu leur rapport sur les vulnérabilités du système financier européen.

« L’environnement actuel de taux bas et d’incertitudes politiques et économiques élevées génère des risques élevés pour les secteurs de la banque et de l’assurance », concluent les autorités de surveillance de la finance européenne (EIOPA, EBA, ESMA) dans leur rapport « Risques et vulnérabilités du système financier européen » publié le 20 avril 2017.

Pour les assureurs, les taux bas prolongés, qui mettent la pression sur le rendement des actifs, restent un défi majeur « en particulier pour les acteurs largement exposés aux contrats d’assurance-vie avec des taux de rendement garantis ». A la fin de l’année 2016, des tendances à la hausse de la prime de risque se sont matérialisées sur les marchés, la recherche de rendement se poursuivant sur certaines classes d’actifs. La volatilité reste «forte » notamment en raison de risques politiques « élevés ». Les autorités de surveillance mettent en avant des risques en matière de valorisation du prix des actifs.

Probabilité de défaillances en cas de remontée brutale des taux

Une pentification de la courbe de taux, comme nous l’observons les taux ayant amorcé une légère remontée depuis l’automne, « peut bénéficier à la profitabilité des banques, des assureurs et des fonds  de pension mais peut aussi poser des problèmes supplémentaires en termes de  valorisation ». « Pour le secteur de l’assurance, une hausse soudaine et importante des taux d’intérêt pourrait exposer les compagnies à une plus forte probabilité de défaillances ».

Tous ces risques sont accrus par « l’interconnectivité » entre banques et assureurs européens, en particulier via la contagion des prix des actifs. Les assureurs européens sont très exposés de manière directe au secteur bancaire et les actions des assureurs évoluent donc souvent dans le sillage des valeurs bancaires.

Risques technologiques en hausse

Les risques technologiques impactent de plus en plus le secteur financier, le cyber risques menaçant l’intégrité des données et l’activité commerciale dans un système financier interconnecté. « La demande de cyber assurance est amenée à croître alors que les produits de couverture cyber sont relativement nouveaux sur le marché, avec des expériences limitées de souscription. Contrairement à d’autres types d’assurance, il existe un manque sévère de données historiques pouvant être utilisées pour fixer les prix. Par conséquent, des conditions restrictives sont souvent appliquées à ces polices d’assurance pour limiter le risque», notent les superviseurs européens.



Effectuer une autre recherche

Rechercher