PLFSS 2016 : les mutuelles insatisfaites des évolutions de la complémentaire santé des retraités à l’Assemblée nationale

Par - Publié le

,

,

,

,

Les inflexions apportées par les députés à l’article 21 du projet de budget de la Sécu sont jugées insuffisantes par la FNMF et la FNIM.


Assemblée Nationale

 

Pour la Mutualité française (FNMF), l’examen par les députés, le jeudi 22 octobre, en première lecture, de l’article 21 du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2016 sur la mise en place de contrats de complémentaire santé dédiés aux seniors, « n’a abouti qu’à une légère inflexion de la copie gouvernementale ».

Principe inique

Le texte voté par les députés « apporte certes quelques aménagements, mais sans modifier l’architecture principale », déplore un article d’opinion publié vendredi sur le site de la FNMF, qui fait allusion à la suppression du caractère prépondérant du facteur prix dans la future procédure de sélection des offres.

La FNMF qualifie la segmentation introduite par ces nouveaux contrats de principe « inique ». Défendant une « réelle universalisation de la couverture complémentaire», la FNMF plaide pour «une "aide à la personne" et non plus au contrat lié au statut de l’adhérent (salarié, indépendant, retraité…)». «La balle est désormais dans le camp du Sénat », conclut sa prise de position.

Pour un retrait

Pour la Fédération nationale indépendante des mutuelles (FNIM), qui fédère des petites et moyennes mutuelles, le fait que la mention d’une mise en concurrence cède la place à une procédure de sélection « ne suffit pas à enlever l’arbitraire de [cette] procédure, et ne lève pas le doute sur la prééminence du prix dans l’analyse des offres ».

Dans un communiqué, la FNIM renouvelle sa demande de retrait « pur et simple » du texte et l’ouverture « d’une concertation approfondie sur les moyens à mettre en œuvre pour permettre aux personnes âgées d’accéder en toute liberté à une protection sociale complémentaire de qualité».



Effectuer une autre recherche

Rechercher