precedent Suivant Présidentielle 2017 : l’épineuse question de la fiscalité de l’assurance vie 6 / 7

Présidentielle 2017 : quels sont les candidats qui ont souscrit une assurance vie ?

Par - Publié le

,

,

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a communiqué sur son site les déclarations de patrimoine des candidats à l’élection présidentielle. Seuls trois d’entre eux disposent de contrats d’assurance vie.

 


DR

L’assurance vie a fait son entrée dans la campagne présidentielle suite aux annonces du candidat Emmanuel Macron d’imposer une taxation de 30% sur les revenus du capital. Dans les faits, quels sont les candidats qui seront potentiellement concernés par cette mesure ? Les déclarations de patrimoine rendues publiques par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) révèlent que trois candidats sur les onze en campagne pour la présidence de la République détiennent un ou plusieurs contrats d’assurance vie. Emmanuel Macron a souscrit en 2011 un contrat Horizon patrimoine d’ACMN vie pour une valeur de rachat de 91 954,82 € (taux de rendement 2016 du fonds euros du contrat : entre 1,45% à 1,95%).

Les candidats préfèrent les bancassureurs

François Fillon, qui envisage lui aussi d’aligner la fiscalité des revenus du capital (en épargnant l’assurance vie), est souscripteur d’un contrat d’assurance vie auprès de Crédit agricole depuis 1994 pour une valeur de rachat de 18 056 €. Un second contrat est inscrit sur sa déclaration de patrimoine mais ne figure pas à son nom.

Enfin, François Asselineau, candidat du mouvement Union populaire républicaine (UPR), a souscrit deux contrats Myrialis auprès de la Banque BPE (taux de rendement 2016 du fonds euros : entre 1,80% et 1,90%), dont les valeurs de rachat s’élèvent à 139 546,92 € et 102 946,11 €. Deux contrats qui constituent un nantissement de deux emprunts.

 


precedent Suivant Présidentielle 2017 : l’épineuse question de la fiscalité de l’assurance vie 6 / 7


Effectuer une autre recherche

Rechercher