Santé : 12,4 millions de patients hospitalisés en 2015

Par - Publié le

,

,

L’ouvrage « Les établissements de santé - édition 2017 » publié par la Drees compile les chiffres clés sur le secteur hospitalier français.

bloc operatoire, chirurgie, chirurgien
bloc operatoire, chirurgie, chirurgien
D.R.

Les quelques 3 089 établissements de santé qui composaient le secteur hospitalier français (public et privé confondus) à fin 2015 ont pris en charge 12,4 millions de patients en hospitalisation complète et 16 millions de journées en hospitalisation partielle, indique la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) dans « Les établissements de santé - édition 2017 ». L’augmentation du nombre de prises en charge se poursuit, sous l’effet du vieillissement de la population, avec une part d’hospitalisation partielle en augmentation et un nombre de séjours en hospitalisation complète relativement stable.

20 millions de passages aux urgences
Quant aux structures des urgences, au nombre de 723, elles accueillent chacune en moyenne 28 000 patients par an, soit 20,3 millions de passages (+4%). Aux côtés de ces structures, 104 services d’aide médicale urgente (SAMU) et 410 structures mobiles d’urgence et de réanimation (SMUR) assurent l’orientation, la prise en charge pré-hospitalière et le transport des malades. Le nombre de structures des urgences reste stable tandis que le nombre de passages augmente.
189 000 médecins (y compris les internes) exercent dans les établissements de santé publics et privés. Les personnels non médicaux et les sages-femmes représentent plus d’un million de salariés en équivalent temps plein (ETP). Les trois quarts de ces ETP exercent dans les hôpitaux publics.

90 Md€ de dépenses

Le secteur hospitalier concentre près de la moitié de la consommation de soins et de biens médicaux. Avec 90,8 milliards d’euros de dépenses en 2015, financés à 91,3 % par l’assurance maladie, les soins hospitaliers représentent 5,9 % de la consommation finale effective des ménages, c’est-à-dire tous les biens et services acquis par les ménages ayant fait l’objet ou non d’une dépense de leur part.



Effectuer une autre recherche

Rechercher