Santé : François Fillon veut davantage contrôler les complémentaires

Par - Publié le

,

,

,

,

Le candidat de la droite à l’élection présidentielle persiste et signe sur la création d’une "agence de régulation des mutuelles". Une mesure très proche  de l’Autorité de contrôle de l’assurance santé défendue par le consultant Frédéric Bizard.

François Fillon sur BFM TV le 11 janvier :
François Fillon sur BFM TV le 11 janvier : "Je veux que les mutuelles soient plus contrôlées."

Interrogé ce matin sur BFM TV par Jean-Jacques Bourdin, François Fillon a fait son mea culpa à la suite du débat suscité par ses propositions sur le financement de la Sécurité sociale. «Nous n’avons pas été bons […] pas été très clairs dans nos propositions», a déclaré le gagnant de la primaire de la droite et du centre. Il a ainsi confirmé que les mesures contestées avaient été retirées de son programme  et qu’il avait « lancé un débat » sur le système de santé, notamment avec les professionnels du secteur : «Les auditions sont en cours.»

Une agence de régulation des mutuelles

Cependant François Fillon n’a pas totalement fait une croix sur toutes ses propositions. Visiblement, il n’est plus question d’une séparation entre le « gros risque » pris en charge par l’assurance maladie et le « petit risque » financé par les complémentaires santé. «Je veux une meilleure répartition entre les mutuelles et la Sécurité sociale et que les mutuelles soient plus contrôlées», a t-il expliqué sur BFM TV , avant de préciser : «Je veux une agence de régulation sur les mutuelles.».

 

Déjà dans le programme initial

La création de cette agence figurait dans son programme initial et concernait bien de fait l’ensemble des organismes complémentaire santé.

 

 

Le scandale de la complémentaire santé

Une mesure qui apparaît directement inspiré de Frédéric Bizard. Ce consultant, vétérinaire de formation qui s’affiche économiste de la santé, est très impliqué dans la lutte contre les réseaux de soins aux côtés de certaines organisations de professions de santé et visiblement aussi avec l'appui de certains industriels. Il prônait  ainsi dans son ouvrage « Complémentaires santé : le scandale »,  la création de l’Arcas, l’Autorité de régulation  et contrôle de l’assurance santé dans la mesure où « réguler l’utilisation des données par les Ocam, la structuration de leurs contrats et un meilleur fonctionnement du marché sont indispensables ».

 

 

 


1 réaction

Styl | 12/01/2017 - 09H08

Cette agence existe déjà: elle s'appelle AFA, FNMF, ACPR et elle est efficace.

Je croyais qu'on voulait simplifier l'administration...

Réagir |  Signaler un abus |  CITER

Réagissez à cet article







Effectuer une autre recherche

Rechercher