Sécurité sociale : les prévisions de déficit non tenues

Par - Publié le

,

,

,

Le déficit du régime général et du fonds de solidarité vieillesse s’est creusé de 700 M€ par rapport aux prévisions, a indiqué jeudi la commission des comptes de la sécurité sociale.

Alors que le Premier ministre Edouard Philippe a fixé, lors de son discours politique générale mardi 4 juillet, un objectif de retour à l’équilibre de la sécurité sociale à l’horizon 2020, la Commission des comptes de la sécurité sociale (CCSS) a annoncé jeudi 6 un déficit du régime général et du fonds de solidarité vieillesse de 7,8 Md€, en dégradation de 700M€ par rapport aux prévisions. Et pour l’année 2017, la prévision révisée du déficit s’établit à 5,5Mds€, soit une une dégradation de 1,3Mds€ par rapport à la prévision établie en septembre 2016.
Dans un communiqué commun, les deux ministres de tutelle de la Sécu, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, et le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, attribuent cette détérioration à « un rendement moindre que prévu des recettes assises sur les revenus d’activité ».

La branche maladie en convalescence

En revanche, le rapport de la CCSS montre une éclaircie sur le front de la branche maladie. En 2016, le déficit de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) s’est réduit de 1 Md€ à 4,8 Md€, avec une progression des dépenses de 2,3% « modérée en raison d’une évolution de l’Ondam fixée à un taux historiquement bas (1,8%) ». Ce sont les soins de ville qui ont été « les plus dynamiques », sous l’effet notamment des épidémies grippales et de la diffusion de traitements innovants et coûteux. Pour rappel, le déficit de la CNAM atteignant 11,7 Md€ en 2010. En 2017, il s’établirait à 4,1 Md€, soit une amélioration de 700 M€ par rapport à l’année précédente, selon la CCSS.
 



Effectuer une autre recherche

Rechercher