L'article que vous souhaitez consulter est en accès réservé

Solvabilité 2 : l’Eiopa améliore le traitement prudentiel des investissements en infrastructures

Publié le 30 septembre 2015 à 00h 11 par Sébastien Acedo

L’Autorité de contrôle européenne des assurances et des pensions professionnelles (Eiopa) a publié ses recommandations sur le calibrage des infrastructures sous Solvabilité 2. Elle  accepte une charge faciale en capital comprise entre 30 et 39% pour les investissements en fonds propres, et une réduction de la charge d'environ 30% pour la dette d'infrastructures. Un assouplissement des exigences prudentielles jugé encore trop léger par la profession.

 

« Il est essentiel que les risques liés aux investissements en infrastructures soient en permanence pilotées et monitorées. Sous ces conditions, je crois que les calibrages proposés reflète le profil de risque de cette classe d’actifs », souligne Gabriel Bernadino, président de l’Eiopa.
« Il est essentiel que les risques liés aux investissements en infrastructures soient en permanence pilotées et monitorées. Sous ces conditions, je crois que les calibrages proposés reflète le profil de risque de cette classe d’actifs », souligne Gabriel Bernadino, président de l’Eiopa.
Un grand pas pour le superviseur européen , un petit pas pour l’ assurance . Après la titrisation , l’Eiopa accepte de revoir sa copie en matière de […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L'Argus de l'assurance, vous accédez à :

  • Toute l'actualité des compagnies, mutuelles, IP et réseaux de distribution
  • 15 classements exclusifs et des indicateurs de marché
  • Plus de 400 analyses de jurisprudence pour saisir immédiatement les impacts des nouvelles réglementations
  • Une sélection d'analyses produits décryptées et commentées
Déjà abonné ?Connectez-vous Pas encore abonné ?Abonnez-vous

Effectuer une autre recherche

Rechercher