Solvabilité 2 : l'Orsa, de quoi parle-t-on ?

Publié le

,

,

,

Un bilan satisfaisant au plan quantitatif, mais des efforts à poursuivre en termes qualitatifs. Telle est, en substance, l’appréciation portée par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), après lecture des rapports d’évaluation interne des risques et de la solvabilité (Orsa), dans le cadre de l’exercice préparatoire 2015 à Solvabilité 2. L’ACPR enjoint ainsi les assureurs à s’approprier davantage l’outil et à raffiner leurs analyses des risques. Objectif : être en mesure de tester leur solidité financière face à des scénarios de type taux bas.

Dans son numéro du 11 mars, l’Argus revient en détail sur les rapports Orsa 2015 et vous explique notamment ce qu’est ce processus d’évaluation défini dans la directive Solvabilité. Extrait.
 

Orsa, de quoi parle-t-on ?

L’Orsa ou évaluation interne des risques et de la solvabilité (Own Risk and Solvency Assessment) est défini à l’article 45 de la directive Solvabilité 2. Il s’agit d’un processus – et pas seulement d’un rapport – d’évaluation prospective des risques et de la solvabilité permettant d’intégrer la dimension risque dans le pilotage de l’entreprise. Il est appréhendé sur 3 ou 5 ans et peut correspondre à celui du business plan de l’entreprise.


      
                                



Effectuer une autre recherche

Rechercher