Tempêtes Carmen et Eleanor : 200 millions d’euros de dégâts

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Consécutive à Carmen, la tempête Eleanor qui vient de toucher la France a causé de nombreux dégâts matériels sur une partie étendue du territoire. Au bilan : plus de 150 000 sinistres et 200 M€ de dégâts selon la Fédération française de l’assurance.

Les assureurs réagissent officiellement aux conséquences matérielles et humaines de la tempête Eléanor qui vient de s’abattre sur la France du 3 au 5 janvier 2018, peu après Ana, Bruno et Carmen. Mobilisés pour accompagner les sinistrés, ils s’associent, par la voix de la Fédération française de l’assurance (FFA), dans un communiqué parvenu dans la soirée du 5 janvier, à l'émotion des Français face aux affres de cette série noire climatique et présentent leurs condoléances aux familles des victimes. « Les assureurs sont pleinement mobilisés aux côtés des particuliers et des professionnels pour les accompagner dans la prise en charge des dommages subis et procéder aux indemnisations dans les meilleurs délais. », a ainsi déclaré Bernard Spitz, Président de la FFA.

Des risques d’inondations pourraient alourdir le bilan

Selon les toutes premières estimations de la FFA, les tempêtes Carmen et Eleanor auraient occasionné à elles deux plus de 150 000 sinistres pour un coût estimé à ce stade d’environ 200 millions d’euros. Un chiffre qui corrobore la première modélisation effectuée par le groupe d’expertise Saretec qui projetait 70 000 déclarations de sinistres pour la seule tempête Eleanor. Mais ces chiffres pourraient être amenés à évoluer au regard des risques d’inondations toujours en cours.

Vers l’état de Catastrophe Naturelle ?

La FFA rappelle que tous les contrats d’assurance de biens (multirisques habitation, multirisques entreprise, multirisques automobile…) comportent obligatoirement une garantie qui prend en charge les dégâts occasionnés en cas de tempête. Les dommages causés par le vent sont donc couverts par les contrats « dommages aux biens » et sont pris en charge au titre de la garantie « tempête ». Concernant les dégâts liés aux inondations, si un arrêté interministériel déclarant l’état de catastrophe naturelle vient à être publié, il déclenchera la prise en charge des dommages matériels par les assureurs au titre de la garantie « catastrophes naturelles ».

Procédures assouplies

Compte tenu de l’ampleur de ces événements, la profession a décidé la mise en place des mesures suivantes :

  • Les déclarations de sinistres pourront être effectuées par tout moyen : téléphone, Internet, lettre simple
  • Les assureurs appliqueront avec souplesse et bienveillance les délais légaux de cinq jours pour déclarer les sinistres

Enfin, la FFA souligne que ces événements confirment l'importance de renforcer en France les politiques de prévention des risques naturels.

 


Bernard Spitz

Bernard Spitz

Président de la Fédération Française de l'Assurance (FFA)

Bernard Spitz est né en 1959 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). 1983 : diplôme en finance de l'ESSEC Business School. 1984 : diplôme en service public de Sciences Po. 1986 : diplôme de [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher