L'article que vous souhaitez consulter est en accès réservé

Terrorisme : le préjudice d’angoisse reconnu pour les victimes directes d’attentats

Publié le 26 septembre 2017 à 17h 02 par Aurélie Abadie

Le Fonds de garantie des victimes (FGTI), abondé par « la taxe attentat », reconnaît un nouveau préjudice pour les victimes décédées ou blessées lors d’actes terroristes. Leurs proches verront le préjudice d’affection majoré, au nom de l’attente et l’inquiétude.


VALERY HACH/afp
C’est une décision attendue des associations de victimes et de leurs avocats, mais aussi des assureurs. Le conseil d’administration du Fonds de Garantie des victimes de terrorisme et autres infractions ( FGTI ), qui indemnise celles-ci au nom de la solidarité nationale, a tranché sur la reconnaissance de deux nouveaux postes de préjudices […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L'Argus de l'assurance, vous accédez à :

  • Toute l'actualité des compagnies, mutuelles, IP et réseaux de distribution
  • 15 classements exclusifs et des indicateurs de marché
  • Plus de 400 analyses de jurisprudence pour saisir immédiatement les impacts des nouvelles réglementations
  • Une sélection d'analyses produits décryptées et commentées
Déjà abonné ?Connectez-vous Pas encore abonné ?Abonnez-vous

Effectuer une autre recherche

Rechercher