Vice-présidence de l’ACPR : Bercy aurait choisi Bernard Delas

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Bercy viendrait finalement de transiger en faveur de Bernard Delas pour le poste de vice-président de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, après avoir envisagé de nommer un haut fonctionnaire, Thierry Francq.

Si sa désignation se confirme, Bernard Delas devra encore être auditionné par les commissions des finances de l'Assemblée nationale et du Sénat.
Si sa désignation se confirme, Bernard Delas devra encore être auditionné par les commissions des finances de l'Assemblée nationale et du Sénat.
Laetitia DUARTE

Selon toute vraisemblance, le superviseur des organismes d’assurance français devrait bien être l’un des leurs. Selon nos informations, Bercy aurait finalement transigé en faveur de Bernard Delas pour le poste de vice-président de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), après avoir envisagé de nommer un haut fonctionnaire, Thierry Francq. Cet ancien du Trésor et de l’AMF est actuellement commissaire général adjoint à l’investissement. Le poste est vacant depuis le 9 mars, date du départ de Jean-Marie Levaux, atteint par la limite d'âge.

Respect de l’engagement originel

Lors de la création de l’ACPR, fin 2009, les assureurs, mutuelles et groupes paritaires avaient acquis de haute lutte que le vice-président de la toute nouvelle autorité de contrôle représenterait l’assurance, contrepartie plus ou moins explicite au placement sous tutelle de la Banque de France. Il n’en demeure pas moins que la décision de la nomination incombe au ministre de l’Economie, sur proposition du gouverneur de la Banque de France, sachant que les différentes familles de l’assurance sont consultées (officiellement pour donner des noms pour les membres du collège de l’ACPR). La désignation ne devient définitive qu’après les auditions du candidat désigné devant les commissions des finances de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Casting compliqué

Si la désignation de Bernard Delas se confirme, la promesse d’origine aura donc été tenue. L’intéressé, entré tardivement dans la course lorsqu’un chasseur de tête a été mis dans la boucle, ne faisait pourtant pas partie des candidats pressentis. Les noms de Claude Tendil (ex-Generali), Patrick Werner (ex-Banque Postale) et Gérard Ménéroud (ex-CNP) avaient circulé, sans qu’aucun candidat ne parvienne véritablement à faire consensus entre les différentes familles de l’assurance, et même au sein de celles-ci. La candidature de Philippe Mathouillet (ancien directeur général de Tower Perrins France) aurait également été envisagée, mais il a finalement été reconduit récemment comme membre du collège de supervision.

Absence de conflit d’intérêt

Agé de 66 ans, Bernard Delas n’était donc pas, au départ, le «candidat du consensus» que la profession avait envisagé. Mais, et de nombreux observateurs s’accordent sur ce point, il «coche pas mal de cases», eu égard au cahier des charges quelque peu restrictif du recrutement : le candidat devait être un professionnel de l’assurance, âgé de moins de 70 ans et dénué de tout conflit d’intérêt potentiel avec les organismes français qu’il serait susceptible de superviser.

Mutualiste et bancassureur

Bernard Delas présente en effet l’avantage d’avoir été mutualiste (il a été directeur général de Groupama de 1995 à 2000 et à ce titre est l’un des artisans du rachat du Gan) et bancassureur (il a été directeur général de CNP International de 2001 à 2004 et directeur général de Crédit agricole Assurances International de 2005 à 2009). Il a aussi fait partie des instances de la FFSA (comme président de la FFSAM et vice-président de la FFSA) du temps de la présidence de Denis Kessler. Retraité de l’assurance, il a monté son cabinet de conseil en 2010. Et s’il détient encore quelques mandats (Senior Advisor d'Espirito Santo Financial Group à Lisbonne et Luxembourg, membre du conseil de surveillance de Gimar Finances à Paris, administrateur de Multiasistencia Group à Madrid), aucun ne semble susceptible de relever du conflit d’intérêt direct.


Claude Tendil

Claude Tendil

Président du conseil d'administration de Generali IARD

Claude Tendil est le 25 Juillet 1945 à Bourg D'oisans (Rhône-Alpes).   Diplôme de l'École des hautes études commerciales (HEC). Diplôme de l'Institut d'études politiques (IEP) [...]

Lire la suite
Patrick Werner

Patrick Werner

Directeur général exécutif de Gras Savoye entre 2011 et 2012

Patrick Werner est né le 24 mars 1950 à Nancy. Ancien élève de l'École Nationale d'Administration (ENA). Diplôme de l'Institut d'Études Politiques (IEP) de Paris. 1980-83 : chef [...]

Lire la suite
Gérard Ménéroud

Gérard Ménéroud

Directeur général adjoint de CNP Assurances de 2007 à 2011

Gérard Ménéroud est né le 24 novembre 1947.   1967 : diplôme de l’Ecole Polytechnique. Doctorat de gestion de l’université Paris-Dauphine. Diplôme de l’Institut des [...]

Lire la suite
Bernard  Delas

Bernard Delas

Vice-président de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR)

Bernard Delas est né en 1949. Économiste. Début de carrière chez Samda – filiale des Assurances Mutuelles Agricoles. 1989 : directeur chargé du développement de Groupama [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher