Agents généraux : la profession se dote d’une charte du digital au niveau européen

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Dix fédérations d’agents généraux de neuf pays d’Europe ont signé fin janvier 2016 à Bruxelles « une charte du digital ». Dans un contexte de transformation des réseaux de vente, ce document a vocation à rappeler et à diffuser les principes auxquels les agents sont attachés.

Patrick Evrard, le président d'Agéa fait partie des dix signataires de la charte du digital adopté par la commission des agents du Bipar.
Patrick Evrard, le président d'Agéa fait partie des dix signataires de la charte du digital adopté par la commission des agents du Bipar.
LAETITIA DUARTE
EXCLUSIF  

Les fédérations qui composent la Commission des agents du Bipar, la Fédération européenne des intermédiaires d’assurance, ont adopté fin janvier 2016, une « charte du digital ». Ce document d’une page signé par les présidents de dix organisations de neuf pays décrit la place et le rôle des agents au sein de réseaux de distribution en pleine transformation.

« Ce document a pour objectif de rappeler quelques principes de base : les agents ne sont pas contre le digital, mais il doit rester un outil au service de la relation humaine entre les agents et leurs clients et les agents et leur mandante. Le digital est un moyen de moderniser nos agences mais cela ne doit pas se traduire par des baisses de commissionnement et de revenus », souligne Patrick Evrard, président d’Agéa, qui fait partie des dix signataires.

Principes à respecter

A l’heure où les compagnies d’assurance intègrent le digital dans leur organisation, modernisent leurs réseaux de vente voire inventent de nouveaux modes de distribution, les agents de France et d’ailleurs se trouvent confrontés aux mêmes problématiques : risques de concurrence ou de perte de contact avec leurs clients. La charte, tout en valorisant les spécificités des agents, pose les limites à ne pas franchir.

Jusqu’à présent la commission des agents s’était surtout attachée à défendre, au sein du Bipar, les positions de la profession dans le cadre de projets législatifs européens tels que la directive sur la distribution d’assurance (IDD).

Une première pour la Commission des agents

« C'est la première position commune des agents en dehors des actions engagées par le Bipar pour défendre l'ensemble des intermédiaires. C'est aussi le premier écrit signé par l'ensemble des fédérations d'agents présentes au Bipar, ce qui montre la volonté de mobilisation de la profession », observe Patrick Evrard.

Le président d’Agéa fait partie des représentants des agents qui avaient exprimé le souhait de fédérer davantage la profession au niveau européen. C’est chose faite. Reste à faire passer le message.

La charte sera portée par les fédérations, les associations européennes réunissant des syndicats de compagnie et les différentes organisations locales. « Elle va être diffusée auprès des médias et des pouvoirs publics pays par pays. L'objectif est de rappeler les spécificités des agents généraux et de valoriser ce mode de distribution. Cette charte est un premier exemple des actions communes qui pourraient être engagées à l'avenir. J'espère qu'un jour nous écrirons la charte de la valeur ajoutée des agents en Europe », indique Patrick Evrard.



Effectuer une autre recherche

Rechercher