Primes MRH : Marseille la plus chère, Nantes la moins onéreuse (baromètre Lelynx.fr)

Par - Publié le

,

,

Le comparateur Lelynx.fr, qui revendique 6 millions d’utilisateurs, a analysé les primes d’assurance habitation souscrites par son intermédiaire. Résultat : si elles s'élèvent à 189€ par an, en moyenne, les disparités régionales sont significatives.


ignatius wooster-wotolia

Après le baromètre 2016 des primes d'assurance dans l'automobile, qui avait mis en avant le montant des surprimes payées par les jeunes conducteurs, le comparateur Lelynx.fr a poursuivi l'analyse des données remontées par ses utilisateurs. Le comparateur publie donc sa nouvelle édition du baromètre des primes d’assurance habitation.

Grandes villes : Nantes et Strasbourg pour les primes les plus basses

La moyenne des primes annuelles d’assurance habitation souscrites par l’intermédiaire du comparateur Lelynx.fr est de 189 € par an, sachant que la ville qui affiche la moyenne la plus élevée est Marseille avec 198€, juste devant Paris avec 196 €. Parmi les grandes villes sondées, Nantes ressort comme celle qui affiche la moyenne la moins élevée: 132 €.

 

 

Toutefois, autour de Paris, les prix montent vite avec une moyenne de 206 € dans le Val d’Oise ou de 203 € en Seine-et-Marne.

 

 

Un échelonnement à nuancer sachant que tous les types de logements sont confondus dans cette moyenne qui comprend donc plus de maisons en grande banlieue qu'à Paris même.Toutefois, Elena Betés, directrice générale de Lelynx.fr depuis le départ de Diane Larramendy, a souligné quelques spécificités franciliennes lors de la publication de ce baromètre. Outre le prix de l’immobilier, la spécialiste des comparateurs d’assurance a souligné la proportion importante de dégâts des eaux constatés sur l’ensemble des logements au cours des 36 derniers mois en Ile-de-France (71% pour une moyenne nationale de 61%). Elena Betés cite également « l’ancienneté de certains bâtiments franciliens ». Une caractéristique que l’on retrouve également à Marseille. Elle y ajoute la part importante des logements collectifs où un dégât des eaux « peut toucher plus d’un assuré à la fois ».

En Ile-de-France, les autres catégories de sinistres affichent des valeurs proches de la moyenne nationale, à l’exception de ceux résultant d’événements climatiques. En effet, malgré les récentes inondations dont ont été victimes une partie des départements de la région francilienne, ce taux reste moins élevé que pour l'ensemble du pays: 9% contre 18%.

Répartition des sinistres déclarés en Ile-de-France (source: Lelynx.fr)

Enfin, la région où l’assurance habitation est la moins chère de France est la Bretagne avec une prime annuelle moyenne de 153€ pour toutes les catégories de logements (appartements et maisons), soit une différence de 36€ avec la moyenne nationale (189€).

 

 

 

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher