Anacofi Assurances, nouveau syndicat du courtage, appelle à l'unification

Par - Publié le

,

,

,

Une semaine après avoir officiellement créé Anacofi Assurances, dont il a été élu président pour un mandat de mise en place, David Charlet fait entendre sa voix pour appeler à l’unification du monde du courtage. Il fait front commun avec Robert Leblanc, président fondateur de la CSCA, dans une lettre ouverte.

David Charlet, président de l’Association nationale des conseils financiers (Anacofi), et Robert Leblanc, président fondateur de la CSCA, actuellement président d’Aon France, ont publié une lettre ouverte à destination des acteurs du monde du courtage d’assurance et de réassurance. Les deux signataires de cette lettre ouverte y expriment leurs inquiétudes. « Aujourd’hui, le projet d’intégration plus poussée des composantes de la CSCA, tel que conçu ces dernières années, n’ayant pas abouti, une régression nous menace », assurent-ils.

 

plusieurs réflexions pour une union

 

Actuellement, le secteur du courtage est tiraillé entre deux réflexions sur l’unification, celle mise en place par la CSCA avec un nouveau groupe de travail formé le 7 avril dernier – les deux co-présidents Geoffroy Roederer (président du Sycaest) et Alain Morichon (président du Sfac) mènent les discussions à huis clos avec une issue espérée pour juin – et celle menée par Syndicat 10, désormais indépendant de la CSCA, qui souhaite créer une large union autour des courtiers grossistes et de leurs réseaux. L’Anacofi est le troisième cercle de réflexion sur la représentation syndicale avec la création d’Anacofi Assurances, pour les « courtiers du monde du patrimoine du particulier et de l’entreprise ».

 

Agir contre l’affaiblissement du secteur

 

Les deux cosignataires expliquent comprendre la nécessité de trouver une bonne représentation, « dans la période de confusion que nous traversons », mais expliquent que la représentation unifiée du monde du courtage est prioritaire pour ne pas vivre d’affaiblissement. David Charlet et Robert Leblanc appellent donc au rapprochement de toutes les parties, Syndicat 10 et la CSCA en priorité : « Nous appelons au dialogue les responsables de part et d’autre, pour qu’ils trouvent rapidement les voies et moyens d’une construction commune, qui garantisse durablement l’unicité de représentation de la profession. Nous proposons donc notre concours comme facilitateurs si les uns et les autres le jugent pertinent. » Le congrès national des courtiers d'assurances, qui se tiendra le 9 juin prochain au Carrousel du Louvre, devrait donc accueillir des échanges intenses sur la question de l'unification.



Effectuer une autre recherche

Rechercher