Financière CEP devient le premier courtier français en crédit et en assurance emprunteur

Par - Publié le

,

,

,

,

En attendant d'être revendu par le fonds JC Flowers auquel Financière CEP appartient depuis 2011, le premier courtier français en assurance emprunteur (filiale CBP) devient également numéro 1 du courtage crédit (filiale Compagnie Européenne de Crédit), suite à l'acquisition, fin novembre 2017, d'ACE Crédit. Une opération qui doit booster la valorisation du groupe.

Engagée dans un processus de vente initié par son propriétaire, la société d’investissement JC Flowers, depuis fin septembre dernier, Financière CEP n'a de cesse d'embellir la mariée qu'elle est pour dépasser, comme souhaité par le fonds, le milliard d'euros de valorisation. Le groupe de courtage qui est partagé en deux entités :

. CBP (Compagnie bancaire de prévoyance), l'activité historique de courtage d'assurance emprunteur,

. Compagnie européenne de crédit spécialisée en courtage immobilier, né du rachat d'Empruntis auprès de Covéa en 2015, puis d'Immoprêt en 2016,

a, ainsi, commencé par promouvoir, en septembre, Michel Larigauderie à la tête de CBP. Mission : consolider la stature européenne du pôle courtage en assurance emprunteur (lire notre interview) du leader français avec plus de 3 Md€ de primes sous gestion. A présent, il s'attaque à sa seconde filiale, mettant les moyens pour faire de Compagnie Européenne de Crédit le numéro 1, également, du courtage crédit avec l'acquisition d'ACE Crédit.

Plus de 10 Md€ de crédits distribués

Avec ce rachat, Compagnie Européenne de Crédit passe devant Cafpi et Meilleurtaux, avec dorénavant 13% de part de marché et un volume de crédits distribués de plus de 10 Md€. Créée il y a 22 ans par Joël Boumendil, Ace Crédit a déployé un réseau de franchisé d'un peu plus de 60 implantations sur l'ensemble du territoire.

Financière CEP confirme, avec cette dernière opération de croissance externe, sa stratégie de devenir le numéro 1 français, mais aussi européen, du marché en matière de courtage crédit et de prévoyance. « C'est une étape majeure de notre développement », assure Maurice Lejenette, président du directoire de Compagnie Européenne de Crédit.

Des investisseurs rassurés ?

Reste à savoir si ces nouvelles évolutions gonfleront le montant des propositions émises par les fonds d'investissements qui s'étaient positionnés sur Financière CEP (Towerbrook, LoneStar, CVC et Advent) dans un contexte porteur de libéralisation du marché de l'assurance emprunteur individuelle. Mais l'amendement qui prévoit de permettre aux emprunteurs de renégocier chaque année leur contrat est encore aux mains du conseil constitutionnel qui se prononcera début 2018. En attendant, les offres des acquéreurs potentiels - craintifs quant à l'évolution règlementaire - ont été, selon Lesechos, jugées trop basses par JC Flowers qui a arrêté, en conséquence, les tractations mi-novembre dernier.

JC Flowers avait acheté Financière CEP 830 M€ en 2011 et en attendrait, sur la base d'un Ebitda pour l’ensemble du groupe oscillant entre 90 et 100 M€, toujours plus d'1 Md€.



Effectuer une autre recherche

Rechercher