Les Journées du Courtage 2014

precedent Suivant Journées du courtage 2014 : premier bilan (Vidéo) 13 / 22

JDC 2014 : les attentes des courtiers face aux évolutions réglementaires (diaporama)

Par - Publié le

,

,

,

DIAPORAMA  

La première conférence «Concurrence / Complémentaire santé / Relation client – Menaces sur la rentabilité ?» des 13e Journées du courtage s'est tenue ce matin. L'occasion pour courtiers et assureurs de s'exprimer sur les évolutions réglementaires, et notamment leur impact sur le multi-équipement. Étaient présents Sylvie Langlois, directrice générale de Solly Azar, Laurent Ouazana, directeur général de Ciprés Vie, Frédéric Rousseau, directeur distribution et développement Institutions de prévoyance et mutuelles, du groupe Humanis, Philippe Saby, directeur réseau courtage chez Generali France, et Richard Restuccia, président délégué de la CSCA.

Retrouvez en images les moments forts de cette conférence.


«En tant que courtier grossiste, on met beaucoup de choses en place pour accompagner les courtiers dans leur démarche de multi équipements, à commencer par les données clients», Sylvie Langlois, directrice générale de Solly Azar. - © Claire Latour

«Notre travail : finaliser l’acte de vente physique du courtier avec des outils qui vont l’aider à se multi-équiper. On y pense chez Ciprès Vie», Laurent Ouazana, directeur général de Ciprés Vie. - © Claire Latour

«On peut être partenaire et concurrent : c’est complètement vrai. On doit alors être ne mesure de proposer de manière simple des solutions clé en mains aux courtiers», Frédéric Rousseau, directeur distribution et développement Institutions de prévoyance et mutuelles, du groupe Humanis. - © Claire Latour

«Un des points clés avec les courtiers de proximité : décrypter un métier difficile en étant proche d’eux», Philippe Saby, directeur réseau courtage chez Generali France. - © Claire Latour

«On mutualise les relations avec les courtiers. On investit sur la durée, et on aime fidéliser les courtiers», Laurent Ouazana, directeur général de Ciprés Vie (deuxième en partant de la droite). © Claire Latour

«L’échange de données reste un tabou pour certains courtiers. Au-delà de ça, il y a une formalisation des relations à mettre en place», Sylvie Langlois, directrice générale de Solly Azar (au milieu). - © Claire Latour

«En 2016, il pourrait y avoir 4000 patrons de cabinets de courtage qui pourraient partir en retraite. On aura alors une mutation complète du courtage de proximité», Philippe Saby, directeur réseau courtage chez Generali France. - © Claire Latour

«Sur la loi Hamon, certains clients demandent déjà si c’est prêt. Cela va amener une vague de renégociations», Richard Restuccia, président délégué de la CSCA - © Claire Latour

Loi Hamon : «Je me pose sérieusement la question de la rentabilité des portefeuilles aujourd’hui», Richard Restuccia, président délégué de la CSCA - © Claire Latour

«On sort notre offre Ani dans les jours qui viennent», Frédéric Rousseau, directeur distribution et développement Institutions de prévoyance et mutuelles, du groupe Humanis. - © Claire Latour

precedent Suivant Journées du courtage 2014 : premier bilan (Vidéo) 13 / 22


Effectuer une autre recherche

Rechercher