L’association « Assure moi un projet » veut former les courtiers de demain

Par - Publié le

,

,

Soutenu par la Chambre nationale des courtiers d’assurance (CSCA), le groupe SPVIE donne corps à une association baptisée « Assure moi un projet ». Mission : détecter, former et accompagner des personnes économiquement fragilisées à la pratique du courtage.

Les dirigeants de SPVIE ont créé l'association Assure moi un projet
Les dirigeants de SPVIE ont créé l'association Assure moi un projet

A l’heure où 64% des dirigeants de cabinets de courtage ont plus de 50 ans et où le secteur se reconfigure, la profession s’inquiète  de son renouvellement. Mu par la volonté de donner accès aux métiers du courtage aux personnes qui en sont le plus éloignées -  femmes, jeunes, seniors issus de certains quartiers dits "politique de la ville" ou de zones rurales subissant des discriminations liées à leur origine -  Jérémy Sebag et Cédric Pironneau, co-dirigeants du groupe de courtage SPVIE, orchestrent bénévolement le programme « Assure moi un projet ».

Déjà un enjeu national

Validé au conseil national de la Chambre des courtiers d’assurance (CSCA) le 6 juin 2017, ce projet devient une association présidée par Jérémy Sebag (Cédric Pironneau est secrétaire), qui se veut une réponse aux enjeux générationnels et de promotion de la diversité dans le secteur. La gouvernance du conseil d’administration qui sera composé de partenaires et de parties-prenantes et à la constitution de groupes de travail est en cours. Si le bénévolat est de rigueur, la participation des acteurs du secteur et des collectivités territoriales pourrait permettre la constitution d'une équipe permanente à même de développer plus avant l'organisme encore embryonnaire. Aujourd’hui Agnès Petit, prestataire en management d’entreprise sociale, concourt à son déploiement.

Trois étapes

Trois étapes sont prévues : d'abord prôner et informer, puis définir un programme de formation et enfin accompagner la promotion dans l'emploi au sein de cabinet ou dans le développement de leur entreprise. Le recrutement de candidats pour une première promotion est prévu d'ici à la fin de l'année pour un démarrage en mars 2018 et la certification de la première promo en juin 2018. « Nous avons vu l’ESA (ndlr : école supérieure de l’assurance) et l’IFPASS (ndlr : institut de formation de la profession d’assurance), mais nous voulons créer notre propre parcours de formation au métier de courtier  en mettant l'accent sur l'innovation, le digital et l’alternance. Nous ouvrons également les adhésions à l'association aux entreprises du courtage d’assurance susceptible de financer ce beau projet », déclare le président d'Assure moi un projet.

« On a tous appris l’assurance en étant dans le bain, en comprenant sur le terrain ce qui nous était enseigné. Nous prônons donc l’immersion chez les partenaires du projet dans leurs services de gestion, de tarification commerciale ou leurs plateaux d’accueil », ajoute Cédric Pironneau.

Plus de femmes

Les deux porteurs du projet insistent sur le rôle économique et social du secteur de l’assurance qui doit donc s’organiser pour offrir des débouchés vers des emplois valorisants, d'avenir, mais peu connus et attractifs. « Nous voulons inspirer une nouvelle génération de dirigeants, surtout de dirigeantes », affirment-ils.

 

 

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher