Patrimonia 2013

precedent Suivant Patrimonia 2013 : le rendez-vous de la gestion de patrimoine 7 / 9

L’environnement davantage porteur en 2014 pour les CIF/CGPI (étude Patrimonia/Morningstar)

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Un léger frémissement semble se profiler chez les conseillers en investissements financiers (CIF) / conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) pour 2014, selon l’étude Morningstar pour Patrimonia. L’assurance vie reste une solution privilégiée car flexible.

 

Dix jours avant la tenue de Patrimonia, à Lyon, les 26 et 27 septembre prochains, qui rassemble tous les acteurs du monde de la gestion de patrimoine, une étude réalisée par Morningstar Pro dévoilée mardi 17 septembre tente de répondre à la question : «L’environnement sera-t-il porteur pour les conseillers en investissement financiers (CIF) en 2014 ?»

Et la réponse est plutôt positive : sur un panel de plus de 400 CIF/CGPI interrogés en août et septembre 2013, dont 92% conseillant les particuliers, le camp de ceux qui anticipent une bonne année de croissance en 2014 grimpe de plus de 10%, passant de 29% l’année dernière à 39% aujourd’hui.

Une moindre aversion au risque

Sondés sur les attentes de leurs clients, les CIF anticipent une moindre aversion au risque : «seulement» 57% pensent que leurs clients seront plus méfiants, prudents et conservateurs dans les mois à venir, contre 75% en 2012. Néanmoins, ils sont plus nombreux en 2013 que l'an passé (27% contre 15%) à penser que les épargnants seront plus changeants et plus flexibles. D’où leur propension à vouloir orienter cette clientèle vers des solutions plus flexibles et adaptables (68% en 2013 contre 57% en 2012) : «En cette période, le challenge des CIF réside dans leur capacité à répondre aux trois principales contraintes suivantes : profiter d’une conjoncture qui semble s’améliorer et d'une activité pro-cyclique portée par les marchés financiers ; répondre aux attentes des clients, qui restent en majorité prudents ; tout en proposant des solutions rémunératrices à moyen terme qui délivrent un rendement suffisant dans un environnement de taux bas», soulignent les auteurs de l’étude.

L’assurance vie privilégiée pour 41% des CIF

Pour répondre à cette attente de flexibilité, l’assurance vie reste le produit privilégié pour 41% des CIF : l’assurance vie en unités de compte fait même un bond significatif, passant de 22% en 2012 à 27% aujourd’hui. «C’est une bonne nouvelle pour les épargnants et pour les sociétés de gestion», affirme Jean-Marc Bourmault, directeur des partenariats de Patrimonia. Les fonds en euros baissent légèrement (16% en 2012 contre 14% aujourd’hui). Quant à l’immobilier, il est également de plus en plus délaissé par les CIF, passant de 17% à 14%. En revanche, alors que le nouveau dispositif PEA-PME n’est pas encore voté, près de 10% des CIF comptent le proposer à leurs clients. «On est passé d’un état de stress à un état de prise de conscience et de confiance. Il n’y a plus qu’à espérer que cela dure», remarque Jean-Marc Bourmault.

 


precedent Suivant Patrimonia 2013 : le rendez-vous de la gestion de patrimoine 7 / 9


Effectuer une autre recherche

Rechercher