Patrimonia 2014

Le vieillissement, enjeu majeur de la gestion de patrimoine (étude Patrimonia)

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

La convention Patrimonia, qui se déroulera les 25 et 26 septembre prochains, à Lyon, s’est penchée cette année sur les enjeux du vieillissement de la population pour les professionnels du patrimoine. Une enquête réalisée par l’institut Think, du 19 au 27 mai derniers, auprès de 243 investisseurs particuliers et 198 conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI), révèle que si les problèmes de dépendance préoccupent 2/3 des investisseurs, ceux-ci abordent ces sujets avec une relative sérénité : seuls 41% des sondés souhaiteraient des conseils et considèrent qu’une préparation financière peut débuter à 70 ans.

Un manque de clarté sur les produits liés à la dépendance

En revanche, les investisseurs, et surtout les CGPI, interrogés font part d'un «a priori négatif sur la clarté et la lisibilité de l’information délivrée», commente Frédéric Albert, directeur général de l’institut Think. Pire, les CGPI formulent des critiques sur les produits liées à la dépendance : 58% d’entre eux estiment qu’ils ne sont assez adaptés et rentables.

L’assurance vie, produit phare

Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que l’assurance vie reste le produit phare pour se prémunir en cas de dépendance, pour 56% des investisseurs individuels et 79% des CGPI. En revanche, concernant les autres placements, la hiérarchie s’avère différente : du côté des particuliers, les produits d’épargne classiques ou la complémentaire santé sont privilégiés, tandis que les CGPI préconisent davantage les produits spécifiques comme les placements d’assurance dépendance ou de prévoyance. Enfin, l’évocation de la création d’un livret «Argenté» sur le modèle du livret A suscite un intérêt mitigé.

Les CGPI, mieux armés pour aborder la dépendance

Pour Jean-Marc Bourmault, directeur des partenariats de Patrimonia, les CGPI sont parmi les professionnels les mieux armés pour traiter des questions de dépendance car «ils connaissent bien la structure patrimoniale et familiale de leur client et peuvent délivrer des conseils adéquats».

Cet enjeu du vieillissement de la population sera donc au cœur de la convention Patrimonia qui comprendra «un espace dédié à la silver économie et une conférence sur ce thème», précise Blandine Fischer, directrice du pôle finance et assurance chez Infopro Digital.

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher