Patrimonia 2014

precedent Suivant Patrimonia 2014 : les temps forts 4 / 16

Patrimonia 2014 : silver économie, un espace d'innovation pour les CGPI (Diaporama)

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Lors de la conférence «Silver économie» de Patrimonia 2014. De gauche à droite : Charles Vaquier (Comparetraite), Catherine Simon (InnoRobo), Vincent Rialle (Stag) et Henry Masdevall (Actualis Associés et Valorey Finance).
Lors de la conférence «Silver économie» de Patrimonia 2014. De gauche à droite : Charles Vaquier (Comparetraite), Catherine Simon (InnoRobo), Vincent Rialle (Stag) et Henry Masdevall (Actualis Associés et Valorey Finance).
Claire Latour
DIAPORAMA  

Ce vendredi 26 septembre, s'est tenue, à l'occasion de Patrimonia 2014, la conférence «Silver économie : le conseiller au centre de ce nouvel univers». Ainsi a notamment été débattu la manière dont les nouvelles technologies peuvent soutenir la perte d'autonomie.

Retrouvez nos extraits choisis de la conférence sur la silver économie, durant laquelle étaient présents sur le plateau de l'auditorium Lumière du Centre des congrès de Lyon Christophe Eberlé, administrateur de l’Institut des actuaires, Catherine Simon, PDG d’InnoRobo, Vincent Rialle, président de la Société française de technologie pour l’autonomie et la gérontechnologie (STAG), Henry Masdevall, président d’Actualis Associés et de Valorey Finance et Charles Vaquier, président fondateur de Comparetraite.fr.


«L’espérance de vie augmente, mais surtout l’espérance de vie sans handicap augmente. A priori, l’horloge biologique permet d’envisager une espérance de vie de 120 à 130 ans. Reste que ce grand âge pose un débat philosophique» : Vincent Rialle, président de la Société française de technologie pour l’autonomie et la gérontechnologie (STAG). - © Claire Latour

«On a déjà vécu deux transformations numériques : l’arrivée d’internet puis l’internet 2.0, 3.0, voire 4.0, qui a fait émerger les réseaux et les communautés. La prochaine transformation sera robotique, car c’est le bras armé du numérique» : Catherine Simon, PDG d’InnoRobo. - © Claire Latour

«Avec l’apport du digital amplifié par les objets connectés, nous allons passer du monde du curatif au monde de la prévention» : Vincent Rialle, président de la Société française de technologie pour l’autonomie et la gérontechnologie (STAG). - © Claire Latour

«Pour tous, et pour les actuaires en particulier, la révolution big data que nous vivons aujourd’hui est aussi importante que celle de l’arrivée des ordinateurs dans les années 70» : Christophe Eberlé, administrateur de l’Institut des actuaires. - © Claire Latour

«Pour répondre au vieillissement, on peut inventer de nouveaux produits, mais il faut déjà regarder ce que l’on a à disposition. Si j’étais CGPI, je m’intéresserais aux produits de rente viagère» : Charles Vaquier, président fondateur de Comparetraite.fr. - © Claire Latour

«Les actuaires maîtrisent bien tout ce qui relève des tables de survie. En revanche, ce qui pose problème, c’est le taux de morbidité et, in fine, la dépendance» : Christophe Eberlé, administrateur de l’Institut des actuaires. - © Claire Latour

«Les CGPI sont un peu passifs et subissent souvent ce que leur proposent les assureurs» : Charles Vaquier, président fondateur de Comparetraite.fr. - © Claire Latour

«Le monde des CGPI évolue vite et bien et a démontré par le passé sa capacité à faire bouger les lignes. Pourquoi ? Simplement parce qu’ils ont en face d’eux des clients qu’ils ne veulent pas perdre !» : Henry Masdevall, président d’Actualis Associés et de Valorey Finance.

«La silver économie, c’est 0,25% de croissance supplémentaire. Ça mérite un réel intérêt. Or, il est certain que les CGPI ont des lacunes sur la prévoyance et la dépendance» : Henry Masdevall, président d’Actualis Associés et de Valorey Finance. - © Claire Latour

precedent Suivant Patrimonia 2014 : les temps forts 4 / 16


Effectuer une autre recherche

Rechercher