Verspieren mise sur l’assurance de la médiation

Par - Publié le

,

,

Saisissant l’opportunité de l’entrée en vigueur de l’obligation pour les professionnels de proposer à leurs clients une médiation gratuite en cas de litige, Verspieren a mis au point une offre pour les fédérations professionnelles.

Philippe Baillot a été nommé le 2 novembre 2015 par l'association
La Médiation de l’assurance (créée par la FFA).
Philippe Baillot a été nommé le 2 novembre 2015 par l'association La Médiation de l’assurance (créée par la FFA).

Les dispositions de la directive européenne de 2013 sur le règlement extrajudiciaire des litiges de consommation (RELC), transposée dans le droit français par les articles L.151-1 et suivants du Code de la consommation, sont entrées en vigueur le 1er janvier dernier. Tout professionnel s’adressant à un consommateur doit proposer un processus de médiation.

Les entreprises peuvent passer par un médiateur interne, externe conventionnel (par exemple le Centre de médiation et d’arbitrage de la chambre de commerce et d’industrie de Paris), ou par le médiateur de leur fédération professionnelle. C’est le cas de Philippe Baillot, médiateur de l’assurance, par exemple. La loi prévoit que lorsqu’un médiateur est rémunéré par une fédération ou un organisme professionnel, il dispose d’un budget distinct et suffisant pour mener à bien sa mission. La médiation obligatoire, gratuite pour le consommateur et donc à la charge de l’entreprise, entraîne un coût non négligeable pour les professionnels.

Le courtier Verspieren a donc tablé sur cette évolution pour proposer une solution aux fédérations professionnelles.

 

Un partenariat avec une plateforme de médiation

Cette offre permet de rembourser les frais de médiation ou de mettre à disposition un médiateur pour les membres de la fédération assurée, via une plateforme Internet dédiée. Elle repose sur Medicys, une solution créée par la chambre nationale des huissiers de justice et dont le tarif de base est de 60€ HT par litige. L’accès à ce service pour les assurés de Verspieren, à tarif préférentiel, est testé depuis novembre 2015.

« Cette plateforme a recueilli l’adhésion de fédérations rassemblant plus de 100 000 entreprises », rapporte Patrick Burguet, responsable du département R&D de Verspieren. Le courtier espère que le lancement de l’offre packagée Assur Mediation  développe davantage ce service. « Nous sommes partis du constat simple que, la médiation étant gratuite pour les clients mais payante pour les entreprises, ces dernières vont être confrontées à un afflux de réclamations, résume Patrick Burguet. Sachant que chaque litige peut coûter plusieurs centaines d’euros, la facture peut rapidement grimper. » Les entreprises doivent communiquer les coordonnées du médiateur dont ils relèvent dans leurs mentions légales.

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher