Intermédiaires en assurances : vers la création d'une branche unique

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Depuis le 17 octobre, l’association nationale des conseils et intermédiaires d’assurances réunit les 4 organisations professionnelles représentatives des courtiers, agents et conseillers financiers (CSCA, Anacofi, Agéa et Planète Courtier). Et l’ANCIA n'entend pas s'arrêter à un rôle de lobbying politique.

Patrick Evrard, président d'Agéa, Bertrand de Surmont, président de la CSCA, Laurent Ouazana, président de Planète Courtier et David Charlet, président de l'Anacofi se sont ralliés à l'ANCIA le 17 octobre 2017.
Patrick Evrard, président d'Agéa, Bertrand de Surmont, président de la CSCA, Laurent Ouazana, président de Planète Courtier et David Charlet, président de l'Anacofi se sont ralliés à l'ANCIA le 17 octobre 2017.
EXCLUSIF  

Les signes avant-coureurs ne manquaient pas. Après plusieurs courriers communs adressés depuis trois mois à la Commission européenne, au président de la Commission des affaires européennes du Sénat, à Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances ou encore aux députés du Parlement européen pour demander le report – selon nos sources, bien engagé, de la directive sur la distribution d’assurances (DDA) – les instances représentatives des courtiers, des agents généraux et des conseillers financiers cosignent…. leur appartenance effective à la même association !

Photo : David Charlet (Anacofi), Agéa (Patrick Evrard), Bertrand de Surmont (CSCA) et Laurent Ouazana (Planète Courtier)

 

Quatre mousquetaires de l’intermédiation

En effet, dans la soirée du 17 octobre 2017, la Fédération nationale des syndicats d’agents généraux (Agéa) et Planète Courtier, syndicat français des courtiers d’assurances, ont rallié l’association nationale des conseils et intermédiaires d’assurances (ANCIA) fondée il y a un peu plus d’un an par la chambre syndicale des courtiers d’assurances (CSCA) et l’association nationale des conseils financiers (Anacofi). Forte, à présent, de ces quatre organisations professionnelles, l’ANCIA peut se prévaloir de représenter 30 000 entreprises et 75 000 salariés du secteur de l’intermédiation et conseil en assurances en France. Objectif : défendre les intérêts communs et la valeur ajoutée des agents généraux, courtiers et conseillers financiers en prise avec un tsunami règlementaire sans précédent (DDA, Priip’s, Mifid 2, RGPD…) piloté par l’Europe. Si les moyens d’action seront mutualisés, chaque organisation, via ses statuts et sa gouvernance, conservera ses spécificités et poursuivra ses actions spécifiques.

Le Ministère du travail bientôt interpellé

Ce regroupement familial intervient aussi à l’heure où la loi du 5 mars 2014 « relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale », complétée par la loi travail du 8 août 2016, pousse à la concentration des branches professionnelles. L’objectif du législateur est clair : parvenir, d’ici à 3 ans, à réduire le nombre de branches de 700 à 200. « Des réflexions ont d’ores et déjà été engagées entre les différents branches représentées au sein de l’ANCIA avec pour objectif de faire des propositions au Ministère du Travail sur l’opportunité de la création d’une branche de l’intermédiation en assurances, autonome », souligne l’ANCIA qui veut devenir une branche pro forte et indépendante.

A ce titre, la structure invite les autres organisations du secteur du conseil et de l’intermédiation en assurances à la rejoindre. Selon nos informations, la famille devrait bientôt s’agrandir, plusieurs autres chambres et syndicats ayant déjà opéré une démarche volontariste de ralliement.

 

 


Laurent Ouazana

Laurent Ouazana

Président de Ciprés

Laurent Ouazana est né en janvier 1965. 1986 : diplôme de l'École nationale d'assurances (Enass). 1987-98 : direction courtage de La Bâloise-La Suisse assurances. 1998-2000 : poste de [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher