L'article que vous souhaitez consulter est en accès réservé

Agent vs. Courtier : « On ne peut plus se contenter de vendre une prime »

Publié le 22 mars 2018 à 17h 00 par Propos recueillis par Éloïse Le Goff

À l’heure où les représentants des courtiers, agents et conseillers financiers font corps au sein d’une association d’intermédiaires d’assurances (Ancia*), L’Argus interroge un agent et un courtier sur leur vocation, leur statut, la vision de leur métier et... leurs différences.

Bruno-Olivier Bayle et Stanislas Boursier
Bruno-Olivier Bayle et Stanislas Boursier
photos : LAETITIA DUARTE
INTERVIEW   Décrivez-nous vos structures respectives… Bruno-Olivier Bayle (agent) : J’ai repris trois agences dans l’Ouest parisien il y a quatre ans, qui emploient aujourd’hui quatre CDI et deux MIA (mandataires en intermédiation d’assurances). Nous avons 3 000 clients, qui sont pour moitié des professionnels, et pour moitié des particuliers CSP+, pour un chiffre […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L'Argus de l'assurance, vous accédez à :

  • Toute l'actualité des compagnies, mutuelles, IP et réseaux de distribution
  • 15 classements exclusifs et des indicateurs de marché
  • Plus de 400 analyses de jurisprudence pour saisir immédiatement les impacts des nouvelles réglementations
  • Une sélection d'analyses produits décryptées et commentées
Déjà abonné ?Connectez-vous Pas encore abonné ?Abonnez-vous

Effectuer une autre recherche

Rechercher