DOSSIER  

Suivant

Cahier pratique : l’assurance en perspectives, six chantiers d’avenir

Par - Publié le

Les perspectives d'avenir de l'assurance se fondent en particulier sur le digital.
Les perspectives d'avenir de l'assurance se fondent en particulier sur le digital.
Fotolia
DOSSIER  

 

Cahier pratique réalisé par le cabinet Actuaris

 

Anticiper et planifier, avant de trancher la question de l’opportunité de s’engager dans la mise en oeuvre. Ces actions, qui sont les fondamentaux de la gouvernance de toute entreprise, concernent encore peut-être davantage les assureurs, sur le volet de l’anticipation spécifiquement. En effet, l’entreprise d’assurance est, par essence, celle des engagements futurs. Or, cette nécessité vitale de prévision est particulièrement délicate à mener lorsque l’environnement économique, technique et réglementaire est mouvant et complexe. Un exemple symptomatique, la persistance dans le temps des taux bas se rappelle crûment aux assureurs vie chaque jour. Quelles options d’avenir s’offrent alors à eux ? D’ailleurs, en matière de défis, le secteur de l’assurance n’a rien à envier à d’autres industries en mutation. Ainsi, moins d’un an après son entrée en vigueur, et après une longue période de gestation, la refonte de la directive prudentielle Solvabilité 2 est – déjà – dans tous les esprits. Au prix d’un éventuel retour en arrière qui s’avérerait vertueux, quels sont les sujets à repenser ? Un régime prudentiel ne se concevant pas sans contrôle, dans une économie mondialisée, celui-ci ne tend à se faire international. Où en sont les travaux déjà engagés ? Changement d’échelle toujours, le big data est une déferlante dont la croissance n’a d’égale que les mutations qu’il induit sur la matière assurable. En conséquence, intégrer le big data, se résumera-t-il à être ou ne pas être assureur ? Par extension, la place de la prévention, en particulier dans le domaine de la santé, devient un des clivages phares du marché, mais encore faudra-t-il savoir convaincre l’assuré... « Too big to fail », sur un autre registre que la résolution de crise toutefois, la course au gigantisme est lancée. Perçue comme un moyen de défense et d’action pour les assureurs, cette tendance pose néanmoins la question de la préservation de l’agilité opérationnelle. Pour L’Argus de l’assurance, les experts du cabinet Actuaris tracent les principales perspectives autour de ces interrogations fondamentales.

Jérôme Speroni


Suivant


Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous