Retour

Les réparateurs et les enjeux de la cession de créance

10/2017 - n° Revue : 899

Rubrique :  Jurisprudence JA

Qu’il fasse partie d’un réseau de réparateurs agréés par un constructeur automobile d’une enseigne de réparation rapide (AD, Feu Vert, Midas…) ou d’aucun système organisé (MRA), le réparateur cherche à capter et fidéliser une clientèle par la valorisation de son savoir-faire. Cependant, si ses actions de fidélisation peuvent être récompensées sur le marché de l’entretien, il en va souvent différemment sur le marché de la réparation-collision.

Le client dont le véhicule a été endommagé par un tiers ne pourra pas toujours décider du réparateur chez lequel son véhicule sera déposé dans l’attente d’une expertise. Tel sera le cas si son véhicule n’est plus en état de rouler après l’accident. Parfois, et quel que soit l’état du véhicule, c’est l’assureur qui encouragera le client à confier son véhicule à tel ou tel réparateur en mettant en avant certains avantages dont le client pourra alors ...

comment lire l'article complet ?

ACCES RESERVE AUX ABONNES JURISPRUDENCE AUTOMOBILE

Saisissez vos codes d'accès :



Pas encore abonné à JURISPRUDENCE AUTOMOBILE

Abonnement 1 an

Jurisprudence Automobile + L’accès au site web
et à ses archives

179 € TTC au lieu de 190€ TTC

Je m’abonne

Connectez-vous

à la Jurisprudence Automobile

Email

Mot de Passe

Vos codes d'accès sont erronés.
Veuillez saisir votre email et votre mot de passe.

C'est votre première visite ?

Vous avez oublié vos identifiants ?

Découvrez les articles du dernier numéro