Prévoyance : n’oubliez pas le dirigeant d’entreprise !

Publié le

,

Les chefs d’entreprise savent anticiper pour préserver leur activité et leur outil de travail. Mais ils sont souvent plus négligents à l’égard de leur propre personne. Dommage, car un accident de parcours peut mettre en péril la vie de leur entreprise ainsi que leur patrimoine familial. Directeur de l’expertise et de la diversification de MetLife, Alfred Dittrick estime que les intermédiaires en assurance doivent sensibiliser les dirigeants d’entreprise aux enjeux de la prévoyance : cela fait partie de leur devoir de conseil. Tribune.


kupicoo
PUBLI-RÉDACTIONNEL  

« Préserver l’outil de travail et assurer la continuité de l’activité est une priorité pour tous les dirigeants d’entreprise qui sont généralement très attentifs aux garanties de leurs assurances dommages. Avec la généralisation de la complémentaire santé, ils savent aussi se pencher sur la protection sociale de leurs collaborateurs. En revanche, ils continuent à négliger un élément-clé de leur couverture assurantielle : la prévoyance », rappelle Alfred Dittrick, directeur de l’expertise et de la diversification de MetLife.


Un dirigeant sur deux n’a pas de couverture prévoyance
Est-ce par négligence ? Ou par refus d’imaginer qu’il puisse leur arriver quoi que ce soit ? Toujours est-il que la moitié des dirigeants d’entreprises ne sont pas couverts en prévoyance. Pourtant, un accident ou une maladie grave débouchant sur une invalidité ou une incapacité prolongée peuvent mettre en péril leur activité professionnelle. Ils obèrent, du même coup, leur patrimoine et celui de leur famille : la valeur d’une PME est en effet liée à la capacité de son dirigeant à développer et transmettre son activité et son portefeuille de clients.

Avoir une couverture prévoyance complète est crucial à tous les âges de la vie. En vieillissant, un dirigeant est sans doute plus sensible aux risques d’invalidité ou d’incapacité qu’un jeune, qui, de son côté, s’intéresse davantage au montant des indemnités journalières versées en cas d’incapacité. Ce n’est, du reste, pas forcément un bon calcul : il est aujourd’hui possible de travailler ou, du moins, de suivre l’activité de son entreprise à distance, même du fond de son lit. Une incapacité temporaire ne fait pas courir le même péril à l’entreprise que l’invalidité ou le décès du fondateur. Or, les mauvaises chutes de ski ou les accidents de voiture ou débouchant sur une invalidité n’arrivent pas qu’aux autres…

Des garanties adaptées à la situation du dirigeant
« Chez MetLife, nous ne faisons que de la prévoyance, mais de la prévoyance sur mesure, avec un niveau de garanties très élevé (jusqu’à 50 millions d’euros en capital). Nos contrats sont incontestables et irrévocables, y compris si l’état de santé ou la situation financière du titulaire a changé. De même un dirigeant qui, pour ses activités à l’international, doit se rendre dans des zones à risques, ne peut voir son contrat être résilié », explique Alfred Dittrick.

Cette assurance est étroitement liée à la situation professionnelle et personnelle du dirigeant d’entreprise. Elle est généralement souscrite à l’issue d’une analyse  approfondie, menée chaque année par les intermédiaires en assurance habitués à travailler avec des professionnels ou des dirigeants d’entreprises.


Accompagnement et expertise
« Qu’ils soient courtiers, agents généraux ou conseillers en gestion de patrimoine, nos 50 inspecteurs sont là pour les aider à trouver la meilleure solution : celle qui correspond le mieux à la situation professionnelle, personnelle et patrimoniale du dirigeant d’entreprise. » Ils peuvent ainsi conseiller à un courtier de proposer au plus tôt un niveau de garantie très élevé à un dirigeant d’entreprise. Au plus tôt, c’est-à-dire avant ses 45 ans, âge auquel les formalités de santé deviennent obligatoires et les premières pathologies liées à l’âge apparaissent. MetLife propose d’ailleurs d’assurer jusqu’à un million d’euros avec un simple questionnaire de santé les moins de 46 ans.

Parmi les 5 000 intermédiaires en assurance avec lesquels MetLife travaille, certains sont des partenaires réguliers, d’autres n’ont réalisé qu’un contrat dans l’année. Quelle que soit leur situation, ils bénéficient tous d’un accompagnement de proximité de la part de l’équipe des 50 inspecteurs MetLife en région, experts en prévoyance.

 

Ce contenu vous est proposé par Metlife
 



Effectuer une autre recherche

Rechercher