Retraite complémentaire : un nouveau président à l’Arrco

Par - Publié le

,

Selon le principe de l’alternance, Didier Weckner (Medef) est désigné pour deux ans, au poste de président du conseil d’administration de l’Arrco, le régime de retraite complémentaire des salariés. Jean-Louis Malys (CFDT) a été élu vice-président au titre du collège des salariés.

Didier Weckner est élu pour deux ans au poste de président du conseil d'administration de l'Arrco.
Didier Weckner est élu pour deux ans au poste de président du conseil d'administration de l'Arrco.

Didier Weckner, 55 ans,  représentant du Medef, est élu à la présidence de l’Arrco au titre du collège des employeurs, après avoir siégé depuis 2015 au poste de vice-président.
Cet actuaire qualifié, diplômé de l’Ecole nationale supérieure des arts et métiers (Ensam) et de l’Institut d’administration des entreprises (IAE) de Paris réalise l’essentiel de son parcours professionnel chez Axa qu’il rejoint en 1987. Au sein du groupe, il occupe différentes responsabilités de direction générale jusqu’à devenir en 2011, membre du comité exécutif d’Axa France où il officie aujourd’hui au poste de directeur général délégué, en charge des assurances collectives et de l’assurance santé. Le nouveau président est membre du bureau de la commission de la protection sociale du Medef et siège comme premier vice-président du groupement d’intérêt public (Gip) Union Retraite.

Jean-Louis Malys pour le collège des salariés

Président de l’Arrco depuis 2015, Jean-Louis Malys, représentant CFDT dans le collège des salariés, est désigné pour un mandat de deux ans au poste de vice-président.
Agé de 62 ans, le nouveau vice-président et ancien secrétaire national de la CFDT, responsable de la politique des retraites et, à ce titre, négociateur sur les retraites complémentaires. Entré en 1974 au sein du groupe sidérurgique Usinor (devenu ArcellorMittal), il devient l’un des leaders de la CFDT da la sidérurgie lorraine. En 1994, il est élu secrétaire du comité de groupe européen d’Usinor. En 2001, il devient secrétaire général de la CFDT Lorraine où il siègera jusqu’en 2005. Un an plus tard, il rejoint la commission exécutive de la CFDT en tant que secrétaire national où il officiera jusqu’à fin 2016.

 


Soyez le 1er à réagir







Effectuer une autre recherche

Rechercher