Christophe Hautbourg (CSCA) : Sur tous les fronts

Par - Publié le

,

,

,

Le directeur de la Chambre syndicale nationale des courtiers d’assurances a toujours prisé l’action publique, au point de s’engager en politique.

Christophe Hautbourg
Directeur général de la CSCA
Christophe Hautbourg Directeur général de la CSCA
Tristan PAVIOT

S’il devait mettre un drapeau sur le fronton de son appartement de Puteaux (Hauts-de-Seine), il brillerait de douze étoiles d’or… Très tôt, Christo­phe Hautbourg, enfant du Havre, s’est considéré comme un Européen. Pas étonnant qu’il ait su se battre, à Bruxelles, pour obtenir, avec les autres syndicats d’intermédiaires, le report de l’application de la directive sur la distribution d’assu­rances (DDA). Nommé à la direction de l’organisation patronale histori­que des courtiers depuis presque trois ans, Christophe Hautbourg a, dès sa prise de fonction, participé à la vie agitée de la CSCA. Côté gouvernance, il a vécu la démission du président, Hervé Houdard, l’intérim de Richard Restuccia et la réélection de Bertrand de Surmont. Côté opérationnel, il a participé à la réorganisation de l’entité en une instance nationale composée de sept chambres régionales. « C’était ma première mission ; en six mois nous l’avons achevée », se satisfait ce fils de policier.

Au cœur du réacteur…

Après des études réalisées pour partie dans sa ville portuaire d’attachement – il est toujours actionnaire du club de football du Havre –, il effectue son service militaire dans l’aérospatial en qualité de coopérant… à Bruxelles, évidemment ! Il y vit de l’intérieur la création d’EADS, un des premiers géants européens issu de la fusion d’entreprises transnationales. Droit de la concurrence, négociation avec les commissions, problématiques sociales : monsieur est servi. Et surtout lancé !

Adjoint du directeur des relations avec les institutions européennes d’EADS, il découvre les arcanes du Parlement, puis intègre le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) en tant que responsable des affaires européennes. Là il côtoie, à moins de 30 ans, des capitaines d’industries tels Serge Dassault ou Jean-Paul Béchat (PDG de la Snecma), et des person­nalités politiques. Il finit toutefois par troquer l’aérien pour le bitume, chez Vinci. « Je voulais goûter au business », justi­fie l’ex-coordinateur des relations de Cofiroute avec les pouvoirs publics. Un goût savoureux quand il s’agit, comme en 2004, de dévier le tracé de l’A28 pour protéger une espèce de scarabées menacée !

Et comme dans un conte de fées, c’est un prince qui croise sa route. L’Aga Kahn, chef spirituel des ismaéliens nizârites, richis­sime mécène et éleveur de chevaux, l’adoube secrétaire géné­ral. Sa mission : créer sa fondation à Chantilly. « En pilotant ce projet, j’ai découvert le courtage et la cartographie des risques », raconte ce père de deux adolescentes qui dirigera, ensuite, le département des fondations à la Fondation de France.

Son parcours

  • Son âge 43 ans
  • Sa formation DEA droit public comparé des états européens à l’Université Paris 1 et MBA de l’université Paris Dauphine
  • Sa fonction DG de la CSCA

 

… et de la vie publique

Doué pour croiser ses compéten­ces et agir dans l’ombre des plus grands, Christophe Hautbourg devient, à 34 ans, directeur du cabinet du directeur général de France Galop, une association pré­sidée par Édouard de Rothschild, en pleine ouverture du marché des jeux en ligne. De quoi parfaire son art du lobbying, aujourd’hui consacré aux courtiers. Homme pressé, Christophe Hautbourg obtient, en 2014, un MBA et s’engage, à 39 ans, en politique sous l’étiquette divers droite à Puteaux, où il est élu conseiller municipal. Il revendique comme qualité d’être issu de la société civile. « J’ai fait du Macron avant l’heure ! », s’amuse-t-il. En 2017, il est le candidat suppléant (et malchanceux) de Nathalie Etzenbach aux législatives dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine. « La défaite rend humble », assure cet infatigable militant qui vient de rallier La République en marche et, dans un autre registre, a intégré le nouveau bureau de l’Ujarf (1). Au cœur du système…


Christophe Hautbourg

Christophe Hautbourg

Délégué général de la Chambre syndicale des courtiers d'assurances (CSCA)

1997 : diplôme d'études approfondies (DEA) de l’Université Panthéon-Sorbonne. 1999 : diplôme de l’Institut d'études politiques (IEP) de Lille. 2014 : [...]

Lire la suite

Soyez le 1er à réagir







Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous