David Guillot de Suduiraut (Axa France) : une transition sans bug

Par - Publié le

,

,

Amateur de défis, le directeur général de la région Sud-Ouest d’Axa n’a pas hésité à prendre la direction des systèmes d’information de la compagnie.

David Guillot de Suduiraut<br>
Directeur des systèmes d’information d’Axa France
David Guillot de Suduiraut
Directeur des systèmes d’information d’Axa France
AXA

Un directeur des systèmes d’information qui vient des métiers, ce n’est pas courant ! C’est pourtant le choix qu’a fait Axa France, en nommant David Guillot de Suduiraut à ce poste en juin dernier. Depuis presque six ans, il était directeur général de la région Sud-Ouest de la compagnie. Aussi, le terrain il connaît ! Cela lui permet d’apporter une vision très concrète à ses équipes d’informaticiens. Il est manager avant tout, et aime fédérer, donner envie. Il porte d’ailleurs un nouveau modèle d’organisation : l’agilité.

Agile et éclectique

Son objectif est de délivrer des applications beaucoup plus rapidement en faisant travailler ensemble autour du besoin client, tous les métiers d’une même activité, par « tribus » de 50 à 100 personnes. Cette transversalité, David Guillot de Suduiraut, en est friand : « J’aime diriger des équipes variées, écouter, appren­dre et ­fédérer. Au long de mon parcours, j’ai travaillé avec des équipes très diverses. Cette vision très horizontale et éclectique me permet de ne pas arriver avec des idées reçues et me donne la capacité de compren­dre les sujets », ­affirme-t-il.

S’il vient des métiers, David Guillot de Suduiraut est capable de discuter technique avec les informaticiens. Il a en effet une solide ­formation d’ingénieur et avoue d’ailleurs que, lorsqu’il était ­adolescent, il faisait beaucoup d’électronique et aimait les maths ! Les bases de données ont également très peu de ­secrets pour lui, puisqu’il a été direc­teur général de Consodata, entreprise qui a fait du big data avant l’heure, en créant des bases de données de milliers de clients afin de développer le marketing direct.

Son parcours peut sembler bigar­ré : il est passé de la banque d’affaires, à la direction d’une PME technologique, puis il a participé à la mise en place, avec Nicole Notat, de l’agence de notation sociale Vigéo, avant d’entrer chez Axa pour s’occuper de stratégie et de contrôle de gestion... Juste le choix d’un curieux, qui aime découvrir de nouveaux sujets, de nouveaux secteurs. Mais, « quand je me lance dans une aventure, je vais jusqu’au bout ! », précise-t-il, de peur qu’on ne le prenne pour un touche à tout ou pire, un dilettante. Car, dans les faits, c’est un gros bosseur. Il dit avoir « un niveau d’énergie et d’endurance élevé ». Il n’hésite pas à rentrer dans les sujets avec les experts pour avoir une bonne compréhension des choses et trouver une solution.

SON PARCOURS

  • Son âge : 48 ans
  • Sa formation : ingénieur X-Ponts
  • Sa fonction : DSI d’Axa France

Le goût des autres

Il reconnaît avoir consacré beaucoup de temps, au cours des ­derniers mois, à lire et rencontrer de nombreuses personnes pour se former aux nouvelles technologies... Il aime aller au contact et ne ménage pas sa peine. Quand il était directeur de la région Sud-Ouest, par exemple, il rencontrait les acteurs des réseaux non pas par groupes de 100 ou 200, mais par groupes de 20 par 20. « Cela ­nécessitait beaucoup d’énergie de participer à des centaines de ­réunions mais cela me semblait très important pour connaître indi­vi­duellement les gens et compren­dre leurs besoins, pour bien orienter la stratégie et entrer dans l’action », explique-t-il.

Très exigeant avec lui-même, il reconnaît l’être aussi avec les autres. « Mais j’accorde beaucoup d’importance à la relation ». C’est notamment pour cela qu’il a consacré trois années de sa ­carrière à Vigéo, et qu’il a aussi été président du conseil diversité d’Axa France. Le nouveau DSI est également très fier d’avoir ­développé, quand il était dans le Sud-Ouest, le recrutement, via l’alternance, de centaines de jeunes issus de l’école de la ­deuxième chance, qui permet à des personnes de réapprendre un métier. Effet miroir ?


David  Guillot de Suduiraut

David Guillot de Suduiraut

Directeur des sytèmes d'information d'Axa France

1992 : diplôme de l’École Polytechnique. 1995 : diplôme d'ingénieur des ponts et chaussées de l’École Nationale des Ponts et Chaussées. 1995 : MBA de [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous