Jean-Jacques Gillot, directeur de la Mutuelle familiale : joueur collectif

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Arrivé dans cette mutuelle interprofessionnelle parisienne de taille moyenne en 2012, il affirme que les entreprises peuvent souhaiter une « vraie mutuelle ».


Parce que c'est l'un des fils conducteurs de sa carrière, Jean-Jacques Gillot semble ravi d'avoir trouvé un lieu où il faut « faire preuve de créativité pour innover ». Remontons vingt-cinq ans en arrière : après avoir fait ses classes aux AGF, il rejoint, en 1987, un groupe de caisses de retraite qui souhaite (déjà) développer l'assurance individuelle. L'Association générale de retraite par répartition (AGRR), plus connue aujourd'hui en tant qu'AG2R-La Mondiale, l'embauche pour tester ce marché en Bretagne. Lorsqu'il s'enquiert de ce que l'on attend de lui, son patron lui répond : « Votre métier sera ce que vous en ferez. »

Un homme du sérail

C'est alors le tout début de l'assurance individuelle chez les acteurs paritaires, qui s'étaient déjà diversifiés dans l'activité concurrentielle en collectif une décennie plus tôt. L'expérience bretonne, menée sous la bannière de la compagnie Prima - à l'époque, on ne parle pas encore de pôles mutualistes - sera un succès. Au début des années 90, Jean-Jacques Gillot regagne le siège, où il restera jusqu'en 1998, pour développer l'activité au niveau national, créant des métiers nouveaux, comme la télévente. On connaît la suite de l'histoire... Et aujourd'hui, après que le Conseil constitutionnel a retoqué les clauses de désignation, nombreux sont ceux qui pensent qu'elle est loin d'être définitivement écrite. Jean-Jacques Gillot en fait partie et confie au passage n'avoir pas été surpris de la décision des Sages. Comme ancien directeur général adjoint (de 2005 à 2010) puis directeur général du Groupement national de prévoyance (GNP), une union d'institutions de prévoyance spécialisée dans les accords de branche, il est bien placé pour connaître la sensibilité de la concurrence sur le sujet...

Son parcours

  • Son âge 50 ans
  • Sa formation MBA management des risques
  • Sa fonction Directeur général de la Mutuelle familiale

Jean-Jacques Gillot a aussi occupé des postes de direction dans une petite union de mutuelles interprofessionnelles, l'Unimie-MIE, où il a géré la scission avec la Mutuelle de l'industrie du pétrole, et au groupe Mornay, dont il a été directeur du développement. Il a beau être discret, on comprend vite qu'il connaît tout le monde et qu'il est un homme du sérail.

Les derniers militants

Cela constitue certainement un atout pour tenir une feuille de route qu'il résume ainsi : « Faire en sorte que la Mutuelle familiale soit en situation d'être une référence sur le marché. » Elle fait partie, explique-t-il, de ce club restreint de mutuelles réputées « en bonne santé, pas très petites ni très grandes et vouées à se poser des questions sur leur avenir à moyen terme ».

On devine donc qu'elle a été souvent sollicitée par les grands groupes qui se livrent actuellement à un mercato acharné. Et on comprend que Jean-Jacques Gillot n'est pas là pour piloter un rapprochement - du moins pas tout de suite. La Mutuelle familiale a « un véritable projet, se pose les bonnes questions pour l'avenir, et construit quelque chose de pertinent et novateur. Nous sommes tout à fait capables de nous adapter pour répondre aux besoins des entreprises et de leurs conseils, et nous n'avons pas de complexes à avoir », poursuit le directeur général, qui en veut pour preuve la signature du contrat collectif santé des salariés de la Tour Eiffel. Il assure que la « Grande Dame » sera traitée en VIP par la Mutuelle familiale.

Cette dernière, membre de la Fédération des mutuelles de France, qui reste l'une des franges les plus militantes de la Mutualité, a trouvé en cet homme qui a fait l'essentiel de sa carrière dans le paritarisme un excellent défenseur. Plus ambitieux pour sa mutuelle que pour lui.


Jean-Jacques  Gillot

Jean-Jacques Gillot

Directeur général de la Mutuelle Familiale

  Jean-Jacques Gillot est né en 1962.   MBA management des risques. Début de carrière aux AGF. 1987 : Chargé du développement de la région Bretagne-Pays de Loire puis [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous