Karine Lazimi, agent général Allianz : le feu sacré

Par - Publié le

Chantre du digital et des réseaux sociaux au sein d’Allianz France, Karine Lazimi a voulu éprouver ses théories sur le terrain, en devenant agent général.

Karine Lazimi
Agent général Allianz
Karine Lazimi Agent général Allianz
LAETITIA DUARTE

Son sourire mange son visa­ge. Des étoiles dansent dans ses yeux. Solaire, Kari­ne Lazimi est la vie personni­fiée. Une flamme sûrement trop vive pour rester dans les sentiers battus des cadres supérieurs de l’assurance. Instinctivement dans les « bons cercles », cette net­workeuse a d’abord vogué, sans calcul, poussée par les hauts dirigeants qui ont cru en sa vision de l’évolution des nouvelles techno­logies de l’information et de la communication.

Il faut dire que ses yeux, si scintil­lants, n’ont jamais eu froid. « À 23 ans, j’étais chargée de communication chez France Câbles et Radio, une entité de France Télécom, je revenais de New York, fasci­née par Internet et j’étais, en quelque sorte, la webmas­ter avant l’heure ! », relate Karine Lazimi qui quittera le géant des télécoms pour inté­grer Degrif­tour, la start-up du moment. « À peine arrivée, elle s’est faite racheter par Lastminute. Je venais de rencontrer Hervé Gloaguen, le directeur général de banque AGF, qui me proposait de rejoindre le marketing pour prendre en charge des activités Internet pour la banque. J’ai changé de cap », racon­te cette geek. Décalée, innovan­te et technique, Karine Lazimi est, en 2000, un profil très recherchée. Dans le privé, elle habite Charenton (Val-de-Marne) et après Arielle, 2 ans, qui attendrit son existence, elle accueil­le Lise qui pointe le bout de son nez.

SON PARCOURS

  • Son âge 44 ans
  • Son diplôme Diplômé de l’IEMI (Institut européen de management international) et d’un BBA (Bachelor business admnistration) en management international
  • Sa fonction Agent général Allianz à Paris VIIIe et IIIe arrondissements

Un travail de proximité

« C’est là que j’ai envisagé de devenir agent général, près de chez moi ». Petite, Karine traînait ses doudous dans l’agence immobilière de ses parents et c’était aussi l’appel du commerce qui opérait son premier « gong »… Mais à 33 ans, le directeur régional d’AGF lui assure que le moment n’est pas venu. On lui propose de manager l’innovation. Bingo, un an plus tard, AGF devient Allianz France et même si Jacques Richier, le président, se demande ce que cette drôle d’agitée fabrique dans son bocal, elle est promue à la tête de l’innovation et du community management. Le groupe lui doit la structuration des réseaux sociaux comme outil d’après-vente. « Au début, on était deux. Je répondais aux doléances en ligne des clients avec l’insatisfaction de ne pouvoir chiffrer combien cela rapportait, mais la gratification de sauver des contrats », se souvient celle que Jacques Richier adoubera. « Je dirigeais, en fait, une start-up au sein d’Allianz France », résume-t-elle. L’arrivée de Virginie Fauvel, membre du Comité éxécutif, en charge, notamment, du digital avec Delphine Asseraf, la propul­se en 2013 head of digital expe­rience. « Ce sont des femmes exceptionnelles qui ont industrialisé la vision numérique erratique que je défendais. »

D’abord l’humain

Surnommée « madame risque pour le digital », Karine se fait gardien­ne de l’e-réputation de la compagnie. Puis, « d’intrapreneuse », elle franchit le cap de l’entrepreneuriat. Cette fois, c’est le moment. Un camarade d’enfance, Mickaël Krakovich, avocat d’affaires, l’accompagne. « On a fait l’école Allianz (Sales academy) pour passer l’Ifpass (1) et être certifiés Orias », raconte Kari­ne. Sur l’un des boulevards le plus courus de la capitale – Haussmann – elle travaille à présent 3 000 contrats et 2 000 clients (dont 80 % en IARD). Le potentiel de multiéquipement est énorme. Elle va voir les clients qui s’en étonnent, leur donne son numéro de portable, a réagencé les 180 m2 afin que le canapé se mue en divan. Un divan où les assurés livrent à Karine une vie qu’elle s’emploie à protéger.



Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous