Maud Schnunt (Covéa) : Le juridique au service de la stratégie

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Après quinze ans de lobbying au Gema, Maud Schnunt goûte à l’opérationnel en tant que directrice juridique adjointe chez Covéa.

Maud Schnunt
Directrice juridique adjointe Assurances chez Covéa
Maud Schnunt Directrice juridique adjointe Assurances chez Covéa
dr

À ses heures perdues, elle ressort son violon et s’accorde un instant musical. Ancienne élève du conservatoire, Maud Schnunt a, pendant des années, joué de cet instrument. Le temps de lui donner confiance et le goût de l’effort. Car au premier abord, la trentenaire est une femme bien dans ses bottes. Travail­leuse, mais surtout dynamique, elle aime fédérer et pren­dre des risques tout en gardant le sens de la mesure. Autant de qualités qui l’ont propulsée directrice juridique adjointe de Covéa. Une carrière qui s’écrit comme une partition où tout semble s’ajuster avec harmonie.

Une expérience de lobbying

« Je suis fière de mes origines », clame-t-elle. Née à Maubeuge en 1979, Maud Schnunt y a passé toute sa jeunesse. Sur les bancs du lycée, la jeune fille nourrit le rêve de devenir avocate. Une fois le bac en poche, elle file à Lille pour suivre un Deug en droit, avant de gagner Paris où elle poursuit un Dess en droit des assurances. Sortie major de sa promotion, elle se voit proposer un poste de juriste junior au sein du Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (Gema). Elle y restera quinze ans, d’abord en charge des assurances de person­nes avant de s’occuper des affaires européennes, juridiques et institutionnelles. « J’ai adoré ce job, se réjouit-elle. Négocier les textes règlementaires à Bercy ou à Bruxelles, c’est formidable. J’ai eu la chance de pouvoir montrer de quoi j’étais capable. On m’a fait confiance. » Et de souligner que le fait d’être une femme, et mère de trois enfants, ne l’a pas empêchée de percer.

SON PARCOURS

  • Son âge 38 ans.
  • Sa formation Maîtrise de droit des affaires et de fiscalité, Dess droit des assurances à l’université Panthéon-Assas (Paris II).
  • Sa fonction Directrice juridique adjointe Assurances chez Covéa.

Une direction juridique pilote

Entre 2015 et 2016, le président et le secrétaire général du Gema lui demandent de travailler à sa disso­lution et à la création de la Fédération française de l’assurance. Un rôle de défense des intérêts mutualistes qui la met sous les projecteurs. Parmi ses courtisans, Covéa, qui la sollicite pour sa nouvelle direction juridi­que groupe. En 2016, elle rejoint ainsi la rue Saint-Lazare, à Paris, en tant qu’adjointe en charge du droit des assurances, sur toutes les questions relatives notamment à l’IARD, l’assistance, la santé-prévoyan­ce et la réassurance. « Lors de la création de cette direction, le souhait était qu’elle soit agile et opérationnelle, qu’elle accompagne le business et soit à l’écoute de ce qui se fait sur le marché. Enfin, qu’elle devienne pilote sur de grands textes », complè­te-t-elle. Parmi ceux-ci : la directive de distribution d’assuran­ces (DDA) dont Maud Schnunt s’est vu confier la mise en œuvre. « Le Gema m’a permis d’avoir une approche des sujets à la fois politique et très souple, où l’on pèse, négocie et où il y a de la tactique. C’est quelque chose que je mets au service de Covéa, en particulier sur le pilotage de ce dossier. » Pas le temps de se reposer donc puisque son application est prévue en 2018. « Pour défendre un dossier, il faut le connaître, ce qui nécessite une implication et un travail significatif. » Et de repren­dre : « J’essaie d’être active, positive et engagée à l’égard de ma direction et de mon équipe en particulier. » Une philo­sophie forgée dès l’âge de 17 ans, lorsqu’elle animait des colonies avec des jeunes en difficulté. « Cela apprend beaucoup de la chance que vous avez, de ce que vous voulez vraiment construire dans votre vie. » Et sa carrière, comme sa vie, elle n’a pas fini de les construire.


Maud  Schnunt

Maud Schnunt

Directrice juridique adjointe, en charge du droit des assurances chez Covéa

Maud Schnunt est née en 1979. 1999 : licence en droit des assurances de l’université Panthéon Assas (Paris II). 2000 : maîtrise en droit des affaires et fiscalité de l’université [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous