Philippe Risbourg (Miel Mutuelle) : Dans le rouge chez les Verts

Par - Publié le

,

,

,

,

Le nouveau dirigeant de la mutuelle stéphanoise poursuit une mission ardue : résorber le déficit chronique et améliorer la solvabilité.

Philippe Risbourg
Directeur général de Miel Mutuelle
Philippe Risbourg Directeur général de Miel Mutuelle
dr

C’est un homme cartésien qui vient de prendre les rênes de Miel Mutuelle à Saint-Étienne. Pas question de tirer des plans sur la comète, de s’enflammer sur quoi que ce soit. Les solutions, il les mettra en place méthodiquement lorsque tout aura été cadré avec le groupe Apicil auquel s’est adossé Miel Mutuelle en 2015 (accord de substitution), après quatre ans de pertes. Aujourd’hui, la situation n’est pas encore rétablie (résultats 2016 : -107 000 € et 2017 sera également négatif) : on aura facilement deviné la mission qui est la sienne.

Mutualiste depuis 23 ans

Pour la mener à bien, Philippe Risbourg a l’avantage de bien connaître le monde mutualiste qu’il a intégré très tôt dans sa carrière. Valenciennois d’origine, Philippe Risbourg est arrivé à Lyon – où il habite toujours – pour ses études. En 1989, il obtient le diplôme d’ingénieur infor­matique à l’Insa et rentre rapidement dans une SSII. C’est en 1995 qu’il fait connaissance avec le monde des mutuelles chez Upèse, qui fusionnera avec Apicil quelques années plus tard. Il travail­le notamment à l’intégration d’un outil de gestion de la retraite complémentaire. En 2000, il entre chez Actil (cocréée par Apicil), la plateforme de gestion du tiers payant et des réseaux de soins. « Lorsque je suis arrivé chez Actil, l’outil était embryonnaire et tout était à faire », se souvient, impassible, ce profes­sionnel de l’informatique. Au sein de la DSI, il encadre une équipe et pilote la production. « J’accompagnais aussi le directeur dans le développement de nouveaux services et dans la prospec­tion, ce qui m’a permis d’appro­cher davantage les clients. » Il franchit une marche supplémentaire du management en devenant, en 2008, directeur de la structure.

SON PARCOURS

  • Son âge 52 ans
  • Sa formation Ingénieur Insa
  • Sa fonction Directeur généralde Miel Mutuelle

Des synergies avec Apicil

Pendant dix ans, il s’évertuera à offrir aux clients le même périmètre de services que les plateformes concurrentes, à améliorer la qualité et à intégrer de nouveaux partenaires. C’est ainsi que Miel Mutuelle intègre l’association Actil en juin 2017.

Quatre mois plus tard, Philippe Risbourg prend la direction de Miel, spécialiste du monde de la distribution, engagé dans un plan de redressement. La mutuelle historique de Casino (qui n’en a été dissociée qu’en 1998) compte aujourd’hui 112 518 chefs de famille affiliés (en progression constante) soit 182 535 person­nes protégées. « L’idée est de relan­cer le développement grâce à des synergies avec Apicil », commen­te le nouveau dirigeant de la mutuelle stéphanoise dont la part des adhérents issus du grou­pe Casino est encore de 40 %.

Ces synergies passent d’abord par des économies d’échelle, avec désormais un outil informatique commun. « Une répartition des marchés est également en train de se faire. Par zone géographique d’une part. Les deux marques ont vocation à coexister mais on peut imaginer des agences communes. Par métier d’autre part, avec la nouvelle marque Veralti, destinée aux courtiers. » Lorsque tout aura été précisément défini, il s’agira de choisir où nous allons redéployer les forces. « Nous avons cinq personnes sur le courtage. Avec Veral­ti, ce sera plus de 50 ! », note Philippe Risbourg. Deux choses semblent déjà acquises : le renforcement de l’équipe commerciale sur les TNS et les TPE et le développement des produits en marque blanche et sur-mesure pour les courtiers.

Autre chantier de taille pour le nouveau directeur, adepte des challenges : trouver les meilleurs tarifs afin d’obtenir un meilleur ratio sinistre / prime. Et, in fine, sortir la tête de l’eau...



Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous