Thierry Allopeau, président d’ATM Group : pilote de sa destinée

Par - Publié le

Après avoir rejoint April avec sa société de courtage familiale, ce passionné d’aéronautique a quitté le groupe pour redevenir son propre patron. Car le dirigeant d’ATM aime écrire lui-même son plan de vol.

Thierry Allopeau<br>
Président d’ATM Group
Thierry Allopeau
Président d’ATM Group
thierry allopeau

« Plus vous volez avec une machine performante, plus vous devez vous remettre en question, car la moindre erreur peut être fatale. C’est comme en entreprise, il faut toujours douter ». Thierry Allopeau a tiré bien des enseignements de sa passion pour l’aéronautique. Jeune homme, ce fils de courtier basé à Sablé-sur-Sarthe est plus assidu aux cours de pilotage qu’il ne l’est en classe. Il enchaîne les expériences : vol de nuit, bimoteur, etc. Aujour­d’hui, il est président d’ATM Group, spécialisé dans le courtage et la gestion en assurance affinitaire. Mais pour en arriver là, il lui a fallu redécoller à plusieurs reprises.

La première fois a lieu pendant son service militaire. Il y trouve la volonté de reprendre ses études et s’embarque dans l’informatique industrielle. Il exerce ce métier pendant quatre ans, jusqu’à se lasser. Il a 25 ans. Son père lui propose de se poser dans la société familiale, Allopeau ­Assurances. Thierry dit « banco » et prend cette fois le chemin de l’université, à Lille. Un sacré ­effort. « À l’époque, pour devenir agent, il fallait suivre 600 heures de formation et un stage dans une compagnie », se souvient celui qui s’accroche au manche. D’ailleurs sa réputation le précède. On trouve volontiers ce créatif « entrepreneur » et « orienté développement et innovation ». Chez ­Allopeau Assurances, il capitalise sur sa capacité à concevoir des logiciels, pour monter une activité affinitaire. Il flaire le marché de la téléphonie mobile et signe dès 1991 avec RadioCom 2000. On sait depuis le succès de ces produits.

L’affinitaire avant tout

Après la reprise de l’affaire familiale avec sa sœur Michèle, le jeune fougueux se sent un peu à l’étroit. « Dans l’affinitaire, on peut difficilement aller chercher de gros marchés depuis Sablé-sur-Sarthe. » Son destin croise le ­patron d’April, Bruno Rousset, en pleine stratégie de croissance externe. La fratrie lui vend l’entreprise entre-temps rebaptisée IPM. On est en 2000. Thierry reste chez IPM, et monte en parallèle avec sa sœur la société de courtage ATM Assurances.

SON PARCOURS

  • Son âge 52 ans
  • Sa formation Bac F3 (électronique)
  • Sa fonction Président d’ATM Group

April lui demande de s’installer dans le sud de la France pour rappro­cher sa structure de la Socié­té française de garantie, repri­se par le groupe en 2002. Thierry Allopeau dirige 60 personnes. Mais le management n’est pas son moteur. En 2003, changement de plan de vol. Il quitte April, avec interdiction de contacter ses anciens clients. C’est le temps d’un nouveau ­départ.

Il s’investit dans ATM Assurances où il crée, comme au temps de son père et d’Allopeau Assurances, une activité dans l’affinitaire. Son premier contrat important concerne les skis et la carte de financement de Décathlon. Et depuis, le pilote a su ­remettre les gaz. Aujourd’hui, la holding ATM Group compte 53 salariés, ATM Assurances, ATM Vie, et les sociétés informatiques Eligi et Wings. « Nous gérons 90 000 à 100 000 sinistres par an, entrons 1 000 clientspar jour dans notre système informatique. Outre l’affinitaire et l’assurance de personnes, nous avons une forte valeur ajoutée en gestion de compte pour tiers », se réjouit-il.

La course au chiffre

Désormais, il est temps, selon l’entrepreneur, de faire connaître plus largement les compétences d’ATM. C’est ainsi que depuis juillet, le logo de la société figure aux côtés de celui de BMW, parmi les partenaires de la quintuple championne de France de voltige aérienne, Mélanie Astles. Devenu père de famille, Thierry Allopeau ne pilote plus. Et côté professionnel, il continue la course. En ligne de mire : le doublement du chiffre d’affaires, d’ici à 2020, avec 100 salariés.



Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous