AIG se met à l’heure du Brexit

Par - Publié le

,

Face aux conséquences incertaines de la sortie du Royaume-Uni de l’UE, la compagnie d’assurance américaine adapte son offre « Responsabilité des dirigeants ».

L’extension, sans surprime, comprend les frais et honoraires de résidence ainsi que les frais de rapatriement et de réinstallation.
L’extension, sans surprime, comprend les frais et honoraires de résidence ainsi que les frais de rapatriement et de réinstallation.

Plus de six mois après le choc du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, le suspens sur la forme que va prendre le Brexit n’est toujours pas levé. Un climat d’incertitude qui pousse certains assureurs à prendre les devants. La compagnie américaine AIG annonce ainsi avoir décidé d’étendre les garanties comprises dans ses contrats « Responsabilité des dirigeants ».

Garantie sur le rapatriement

L’extension, sans surprime, comprend les frais et honoraires de résidence ainsi que les frais de rapatriement et de réinstallation.  Une sous-limite a été fixée à 50 000 euros par dirigeant et 250 000 euros par période d’assurance précise par ailleurs AIG.

3 millions d’européens dont 300 000 Français vivent actuellement Outre-Manche. Bien que le Brexit ait été voté le 23 juin, le processus de retrait officiel n’a toujours pas été lancé. Theresa May, la chef du gouvernement britannique, s’est fixée la fin du mois de mars comme date butoir. Le Royaume-Uni aura alors un délai de deux ans pour négocier sa sortie de l’Europe.


Soyez le 1er à réagir







Effectuer une autre recherche

Rechercher