Assurance vie : Natixis lance Horizéo, nouveau contrat phare des Banques Populaires

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

L’assurance vie «nouvelle génération» : c’est ainsi que Natixis assurances positionne son nouveau contrat d’assurance vie Horizéo destiné aux réseaux des Banques Populaires, des Crédits Maritimes et des banques régionales rattachées au groupe (banques Chaix, de Savoie, etc.), soit près de 3 500 agences. Lancé officiellement le 3 octobre, le produit sera étendu progressivement à toutes les banques jusqu’à la fin de l’année.

Horizéo vient non seulement remplacer les anciens contrats d’assurance vie grand public de ces trois réseaux (Fructi-Pulse, Fructi-Sélection vie, etc.), mais se positionne comme une véritable innovation.

Des packs d'investissement 

Ce contrat multisupport permet d’investir sur le fonds en euros de Natixis assurances (37 Md€ d’encours) mais aussi sur une gamme de 16 OPCVM. Horizéo propose notamment deux packs de supports financiers : le pack bleu (80% en fonds euros / 20% en unités de compte) ou le pack vert (80% en fonds euros / 20% dans des fonds d’investissement socialement responsable (ISR). «Nous voulons faire revenir les clients vers les unités de compte sans oublier leur attente de sécurité», explique Christian Pruvost, directeur du développement assurance vie chez Natixis assurances. Actuellement, la part des unités de compte (UC) de ce dernier est égale à 15% de l'encours et autant en collecte. 

Cinq options d'arbitrages automatiques 

L’autre aspect novateur pour un contrat grand public est la présence d’options d’arbitrage automatique gratuites, jusqu’ici réservées aux contrats haut de gamme. Il s’agit notamment de la sécurisation des plus-values sur les unités de compte (au-delà de 3% de gain, elles sont reversées sur le fonds en euros) ou de la dynamisation des plus-values (au contraire, les intérêts générés par les fonds en euros sont investis vers des unités de compte). Horizéo propose aussi un stop loss relatif (ou limitation des moins-values) : en cas de perte de 3%, 6% ou 10% sur les supports en unités de compte, le capital est immédiatement réinvesti dans un fonds en euros. L’option «couloir des performances» permet de combiner la sécurisation des plus-values et le stop loss. De plus, l’option diversification progressive du capital, donne la possibilité de piocher régulièrement sur une période de 3 ans dans le fonds euros pour investir vers des unités de compte.

Enfin, une garantie plancher couvre, en cas de décès, le versement au bénéficiaire des sommes alimentées par l’assurée, en cas de valeur de rachat inférieur.

Horizéo comporte d’autres nouveautés pour un contrat grand public, comme l’envoi automatique d’un mail chaque trimestre aux clients sur le support en unités de compte ayant le mieux performé : le client peut ainsi effectuer des arbitrages de son capital s’il le souhaite.

Des frais de gestion du fonds en euros variable selon l'encours

Accessible dès 100 € de versement initial ou dès 30 € de versement mensuel et avec 3% de frais d’entrée (2,5% pour les versements programmés), Horizéo propose également d’indexer les frais de gestion du fonds en euros selon le niveau d’encours du contrat (de 0,75% pour moins de 15 000 € à 0,40% pour des contrats de plus de 120 000 €). Sur les unités de compte, les frais de gestion s’élèvent à 0,80% et les frais d’arbitrages (hors option gratuite) à 0,50%.

 

 

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher