Auto : le service de covoiturage de la SNCF lance une assurance collaborative

Par - Publié le

,

,

La filiale de la SNCF iDVROOM  a conclu un partenariat avec la start-up Wecover. Associée à Suravenir, celle-ci propose un remboursement d’une partie des frais aux meilleurs conducteurs.


DR

Du sur-mesure. Les covoitureurs qui utilisent le service de la SNCF iDVROOM se verront proposer une assurance automobile personnalisée. La filiale de la SNCF vient de conclure un partenariat avec la start-up Wecover qui propose une assurance collaborative, entièrement digitalisée, à la communauté d’automobilistes avec un système de «cash back » pour les meilleurs conducteurs.

Associée à Suravenir, la filiale d’assurance du Crédit Mutuel Arkéa, la Fintech rassemble les bons conducteurs selon leur passion pour leur offrir un système de « bonus » en cas de bonne conduite leur permettant de se faire rembourser jusqu’à 25% de leurs cotisations.  En nouant ce partenariat, Wecover accède ainsi à un vivier de 400.000 clients. iDVROOM s’était déjà associé à Europ Assistance pour offrir gratuitement aux clients passagers de ce service de covoiturage une assurance garantissant leur trajet retour en cas d'imprévus.

Première assurance dédiée aux covoitureurs

Les services de covoiturage créent des usages inédits qui poussent le secteur de l’assurance à se montrer innovant. Le leader européen Blablacar s’est ainsi associé à Axa pour offrir des garanties additionnelles aux usagers de ce service qui ne sont pas couverts par leur assurance auto traditionnelle. Blablacar veut désormais développer une offre d’assurance dédiée pour les usagers de son service, qu’elle distribuera sur sa plateforme.

De son côté, Wecover se targue donc de proposer « la première assurance personnalisée dédiée à une communauté de covoitureurs », explique son fondateur et CEO Brice Le Houérou à l’Argus de l’Assurance. « Nous agissons comme un courtier classique », précise-t-il. Wecover s’occupe de la souscription, entièrement en ligne, possible via un chatbot Messenger, et Suravenir, en tant que porteur du risque, s’occupe de la gestion des sinistres.

Vers une offre prévoyance ?

Pour l’avenir, Wecover réfléchit à diversifier son offre, notamment dans la prévoyance, en proposant une GAV (garantie accidents de la vie) ou une assurance-décès, avec une démarche affinitaire en facilitant le parcours de souscription. La start-up serait en discussion avec plusieurs assureurs de la place.



Effectuer une autre recherche

Rechercher