Complémentaire santé : Ciprés Assurances cible les TNS

Par - Publié le

,

,

,

L’offre du courtier à destination des travailleurs non-salariés veut limiter leurs restes à charge via une offre mixte responsable/non responsable.

Le courtier fait le choix d'une offre mixte en partie non responsable pour les travailleurs non-salariés.
Le courtier fait le choix d'une offre mixte en partie non responsable pour les travailleurs non-salariés.

Si la réforme de la généralisation de la complémentaire santé ne concerne sur le papier que les salariés, les chefs d’entreprise et autres travailleurs non-salariés (TNS) constituent également une cible de choix pour les organismes assureurs.

Le courtier Ciprés Assurances a ainsi investi ce segment avec une offre dédiée faisant le choix de proposer, en fonction des desiderata des TNS, des formules mixtes responsables ou non responsables, déductibles loi Madelin «à environ 90 à 95% du montant total». Les quatre premières formules sont responsables là où les quatre suivantes ne le sont pas.

Limiter les restes à charge

Ce choix est notamment justifié par le faible nombre de médecins signataires du Contrat d’accès aux soins (CAS) : cette donnée entre en compte en parallèle de la récente réforme des contrats responsables quant aux dépassements d’honoraires. Ainsi, les dépassements dus à une consultation d’un médecin non signataire au CAS (notamment les médecins spécialistes) ne peuvent être pris en charge qu’en non-responsable.

«En tant que partenaire privilégié des entrepreneurs et travailleurs non-salariés, nous estimons qu’il est de notre devoir de proposer des solutions efficaces pour faire face simplement aux évolutions réglementaires en matière de santé», commente le directeur général adjoint de Ciprés Assurances Arnaud Berjon.



Effectuer une autre recherche

Rechercher