Complémentaire santé : SPVie lance une offre TNS dotée d'une surcomplémentaire non responsable

Par - Publié le

,

Le nouveau produit lancé par le courtier grossiste  SPVie entend répondre au plafonnement des prises en charge des dépassements d’honoraires.

Nouveau lancement produit en santé pour le courtier SPVIE en cette année 2016.
Nouveau lancement produit en santé pour le courtier SPVIE en cette année 2016.

«Depuis le 1er janvier, les règles de la complémentaire santé ont été modifiées et force est de constater que les patients en font les frais.» Le courtier grossiste SPVIE donne le ton dans le communiqué annonçant, ce 17 mai 2016, le lancement de sa nouvelle offre Santé TNS.

Le groupe propose déjà depuis 2015 une offre à destination des travailleurs non-salariés, avec des niveaux de remboursement pouvant atteindre 500% de la base de remboursement de la Sécurité sociale pour les consultations médicales, mais il lance désormais une surcomplémentaire non responsable, en réponse au plafonnement des prises en charge des dépassements d’honoraires.

Maintien de la déductibilité Madelin

«Dans le contexte actuel, le lancement de ce produit est une véritable nécessité. Nous sommes très heureux d’être l’un des premiers acteurs du marché à le proposer et espérons vivement que ses objectifs et tarifs séduiront nos clients», escomptent les cofondateurs du groupe SPVIE Jérémy Sebag et Cedric Pironneau.

Cette nouvelle option non responsable s’accompagne d’un maintien de la déductibilité Madelin sur la complémentaire "de base" : elle permettra, selon SPVIE, aux TNS concernés «de retrouver un niveau de couverture équivalent à celui d’auparavant».

Pour rappel, la réforme des contrats responsables (entrée en application au 1er avril 2015, période transitoire jusqu’au 31 décembre 2017) fixe des planchers et plafonds de prises en charge en optique et limite la prise en charge des dépassements d’honoraires. SPVIE, de même, a récemment lancé des offres spécifiques pour certaines branches professionnelles (froid, propreté...), dans le cadre de la réforme de la généralisation.



Effectuer une autre recherche

Rechercher