Assurance collective santé

Complémentaire santé : SPVIE se lance sur la boulangerie

Par - Publié le

,

,

,

Le courtier SPVIE Assurances annonce le lancement d’une nouvelle offre en santé, dédiée à une branche professionnelle bien particulière qu’est celle de la boulangerie – artisanale comme industrielle.

La branche de la boulangerie est devenue emblématique des clauses de désignation résistant, tant que faire ce peut, à la censure desdites clauses par le Conseil constitutionnel le 13 juin 2013. Autant AG2R La Mondiale, assureur historiquement désigné, que les différents partenaires sociaux et conseils de la branche, poursuivent la défense de la clause – malgré, notamment, deux récents arrêts de la chambre sociale de la Cour de cassation.

Mais certains concurrents tentent toutefois de trouver leur place au sein de cette branche (boulangerie-pâtisserie artisanale et industrielle). Eovi MCD Mutuelle (groupe Aesio) a ainsi récemment lancé une offre à destination de la branche de la boulangerie-pâtisserie artisanale, tout comme Harmonie Mutuelle, le Crédit Mutuel ou encore les courtiers Alptis et April. C’est au tour, désormais, de SPVIE Assurances de se positionner.

Nouvelle offre de branche et nouvelle surcomplémentaire

Le courtier poursuit, par ce lancement, une stratégie  d’offres santé dédiées à certaines branches professionnelles, initialement dans un contexte de réforme de la généralisation de la complémentaire santé. Il s’est en effet placé sur les branches des entreprises de propreté (IDCC 3043), du « froid » (entreprises d'installation sans fabrication, y compris entretien, réparation, dépannage de matériel aéraulique, thermique, frigorifique, IDCC 1412), de la restauration rapide (IDCC 1501) et des CDNA (commerces de détail non alimentaires, IDCC 1517).

L’offre CCN boulangerie concerne les branches artisanale (IDCC 843) et industrielle (IDCC 1747) et se compose de cinq niveaux de garanties, intégralement responsables. Elle peut être complétée par un contrat surcomplémentaire, SPVIE Assurances annonçant par la même la création d’une nouvelle surcomplémentaire santé non responsable dénommée Vega.



Effectuer une autre recherche

Rechercher